BFM Business

Des drapeaux made in China pour la campagne de Donald Trump?

Pour ses campagnes électorales, Donald Trump aurait fait produire ses drapeaux "Make america great again" par une entreprise chinoise

Pour ses campagnes électorales, Donald Trump aurait fait produire ses drapeaux "Make america great again" par une entreprise chinoise - Jim Watson - AFP

Les drapeaux distribués aux supporters de Donald Trump lors des campagnes électorales marqués "Make America great again", auraient été fabriqués en Chine. Une révélation qui tombe mal pour le président américain.

"Make america great again". Le slogan de Donald Trump en prend un coup avec les révélations d’un industriel chinois dévoilées par le site NPR. Ce serait une entreprise chinoise spécialisée dans la fabrication de drapeaux qui a produit ceux de Donald Trump lors de la campagne électorale de 2016. Cette usine basée dans la province de Zhejiang aurait aussi signé un contrat avec les équipes de campagnes du président américain pour les élections de 2020 pour produire des centaines de milliers de ces drapeaux que les supporters agitent lors des meetings.

En plein conflit commercial avec la Chine, l’affaire tombe plutôt mal. D’autant que sur son site de campagne, un communiqué a été publié en 2017 annonçant l’engagement de n’utiliser que des produits made in USA qui sont vendus sur un site. "De la couture de nos chapeaux Make America Great Again à l'aluminium de nos bouteilles d'eau Women For Trump, nous sommes fiers de vendre des produits 100% Made in USA à travers le pays".

"Nos clients sont très intelligents, ils achètent au meilleur prix"

Interrogé par CNN sur le sujet, la Maison Blanche n’a pas répondu. Va-elle désormais annuler la commande de drapeau pour les prochaines élections? Li Jang, le patron de l’usine n’est pas inquiet. "Nous avons un gros avantage sur nos concurrents et nos clients sont très intelligents, ils vont toujours à l'endroit le moins cher, si la Chine est bon marché, ils vont en Chine. Si l’Amérique est moins cher, ils iront aux Etats-Unis", a déclaré le dirigeant qui reconnait qu’en 2016, il a aussi travaillé pour Hillary Clinton. "Nous sommes trois à cinq fois moins cher que les Américains", précise-t-il.

Et pour lui, tout cela n'a rien d'anormal. "J’ai une BMW X5, c’est une marque allemande, mais la mienne a été produite aux Etats-Unis dans le comté de Spartanburg en Caroline du Sud", signale Li Jang qui lors de cet entretien téléphonique utilisait un iPhone 7, un produit conçu aux Etats-Unis et produit en Chine. "C'est ça le business". 

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco