BFM Business

Coronavirus: volte-face de Donald Trump sur l'allègement des restrictions

Donald Trump à la Maison blanche, le 29 mars 2020

Donald Trump à la Maison blanche, le 29 mars 2020 - POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Après avoir affirmé en début de semaine dernière que les Etats-Unis pourraient redémarrer leur économie avant Pâques, le Président américain a du faire machine arrière.

Donald Trump a reculé dimanche sur un possible allègement des restrictions visant à ralentir la propagation du coronavirus, reconnaissant que les Etats-Unis n'avaient pas encore connu le pic de la pandémie.

"Les projections indiquent que le pic du taux de mortalité devrait probablement avoir lieu dans deux semaines", a admis le président américain, depuis les jardins de la Maison Blanche.

Donald Trump avait affirmé en début de semaine dernière que les Etats-Unis pourraient redémarrer leur économie avant Pâques, soit le 12 avril.

Entre 100.000 et 200.000 morts

Il espérait annoncer dans quelques jours un assouplissement des recommandations gouvernementales de distanciations sociales. Mais il a dû faire machine arrière, et les Américains sont encouragés à rester chez eux encore pendant un mois. Ecoles et lieux de rassemblements resteront fermés.

"Nous prolongerons nos recommandations jusqu'au 30 avril pour ralentir la propagation", a affirmé le président américain.

Quelques heures plus tôt, l'un des plus éminents spécialistes américains Anthony Fauci, également conseiller du président sur ce dossier, avait mis l'Amérique face à la gravité de l'épidémie. Il avait évoqué la possibilité qu'elle fasse "entre 100.000 et 200.000" morts, contre près de 2.500 actuellement.

Les Etats-Unis sont déjà le pays enregistrant le plus grand nombre de cas confirmés, environ 140.000.

OC avec AFP