BFM Business

Comment Hillary Clinton va tenter de financer sa campagne

Hillary Clinton va devoir lever plusieurs centaines de millions de dollars

Hillary Clinton va devoir lever plusieurs centaines de millions de dollars - Nicholas Kamm - AFP

Désormais officiellement candidate à l'élection présidentielle américaine, l'ancienne Première dame des Etats-Unis va devoir s'atteler au financement de sa campagne. Ce qui revient à dénicher plusieurs centaines de millions de dollars via des dons ou des ventes de produits dérivés.

Hillary Clinton est désormais officiellement candidate à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de l'an prochain. Sa candidature a, en effet, été dévoilée dimanche 12 avril.

La campagne débute donc pour elle tout comme une autre bataille: celle du financement de cette même campagne. L'enjeu est de taille: assurer le financement de campagnes longues et de plus en plus onéreuses. Des casquettes, des tee-shirts, des coques de téléphone, des colliers pour chat, ou même un simple chèque, tout sera bon d'ici l'an prochain pour financer la campagne d'Hillary Clinton.

15 millions de dollars levés sur deux ans

Sur le site qui porte son nom, les produits dérivés s'arrachent depuis un bon moment. En deux ans l'organisation Ready for Hillary a déjà levé 15 millions de dollars , avant même la candidature officielle.

Autant dire que le gros de l'effort reste toutefois à venir. A titre de comparaison en 2012 Barack Obama avait levé 715 millions de dollars, et son concurrent républicain Mitt Romney un peu plus de 445 millions. Les plus gros montants jamais levés jusqu'à présent. Hillary va donc devoir, encore, beaucoup vendre.

Des ventes flash sur Facebook

Mais attention, le message en interne est passé. Etiquetée "candidate des classes moyennes", la marque "Hillary Clinton" doit rester accessible. Les dons réalisés par les particuliers ont ainsi été plafonnés à 2.500 dollars par personne. L'organisation multiplie aussi, pour vendre ses produits dérivés, les ventes flash sur Facebook notamment; Les prix sont alors abaissés de 50 à 60% sur l'impressionnant catalogue .

De quoi alimenter le budget de campagne, en attendant les contributions, plus imposantes, que ne manqueront pas d'apporter milliardaires, et grandes entreprises.

Guillaume Paul