BFM Business

Ce que coûte aux expatriés un réveillon à la française

Mieux vaut vivre à Berlin qu'à Los Angeles pour se faire un festin à base de champagne, foie gras et baguette.

Mieux vaut vivre à Berlin qu'à Los Angeles pour se faire un festin à base de champagne, foie gras et baguette. - Francois Guillot - AFP

Selon qu'on vit à Abidjan ou à San Francisco, se procurer les spécialités françaises incontournables le 31 décembre peut coûter les yeux de la tête ou, au contraire, moins cher qu'en France. Palmarès.

En ces temps de fêtes, si vous êtes expatriés, vous risquez d'avoir un peu le mal du pays. L'envie de retrouver vos proches, les rues illuminées de vos villes d'origine, et surtout de vous attabler devant de bons produits, typiquement français, que vous consommez d'habitude en cette période de réveillon. Alors dans notre économie mondialisée, nul doute qu'à moins de vivre sur l'île de Komodo, vous pourrez trouver du champagne, du foie gras et une bonne baguette près de chez vous. Mais à quel prix?

Pour répondre à cette question, le site lecoutdelexpat.com s'est penché sur le prix de produits français phare des fêtes dans 14 villes du monde. Pour le combo champagne - foie gras - baguette, mieux vaut vivre à Berlin (53,50 euros les 3) ou Montréal (67 euros) qu'à Los Angeles (135,50 euros) ou Shanghai (130 euros).

-
- © -

> Le champagne

En France, la bouteille classique vaut une trentaine d'euros pour un bon cru. Là où elle est le plus chère ailleurs, c'est Bangkok, avec un prix moyen de 80 euros. Dans la capitale thaïlandaise, le coût de la vie est certes 44% moins élevé qu’en France, mais vivre à la française est un luxe. A l'inverse, à Dubaï, le niveau de vie est bien plus élevé, mais le champagne n'y coûte que 65 euros, alors que l'alcool n'est pas la marchandise la plus facile à trouver dans les Émirats Arabes Unis. C'est néanmoins Berlin qui s'impose comme la ville la moins chère pour faire sauter les bouchons: la facture atteint 21,50 euros selon les données collaboratives compilées par le site. Soit une bonne dizaine d'euros de moins que les deux autres villes les moins chères, Los Angeles (33 euros) et Londres (38 euros).

> Le foie gras

À Los Angeles, qui affiche un coût de la vie 9% plus élevé qu’en France, s'offrir du foie gras nécessite de faire un gros effort financier: comptez environ 100 euros! À l'autre bout du spectre, à Bangkok, le foie gras coûte en moyenne 16 euros. Dans l'ordre, ensuite, on s'en procure à 23 euros en moyenne à Montréal, 25 euros à Dubaï, 27 euros à Abidjan, plus de 30 euros à Berlin, Singapour et Sydney.

> La baguette

À San Francisco, ville où le coût de la vie est supérieur de 67 % à celui de la France, le prix de la baguette bat des records, à 4 euros. Les expatriés français à Abidjan sont bien mieux lotis. Leur pain préféré leur revient à 27 centimes. À Bangkok, Berlin, Hanoï, Montréal, Rio ou Sydney, on paie la baguette à peu près le même prix qu'en France, à 1 euro.

Méthodologie: le site lecoutdelexpat.com, filiale de Banque Populaire, a établi ses moyennes à partir des prix des produits que leur ont fourni leurs usagers présents dans 14 villes à travers le monde (Hanoï, Barcelone, Abidjan, Berlin, Montréal, Rio de Janeiro, Sydney, Londres, Dubaï, Bangkok, Singapour, San Francisco, Shanghai et Los Angeles. Elle a converti ces prix en euro selon le taux de parité établi à la date du 19 décembre 2016.

Nina Godart