BFM Business

Brexit: Jamie Oliver contraint de fermer des restaurants

Jamie Oliver possède actuellement 78 restaurants

Jamie Oliver possède actuellement 78 restaurants - Scandic Hotels - Wikimedia Commons - CC

Le célèbre cuisinier déplore que l'annonce de la sortie de l'Union européenne par le Royaume-Uni ait entraîné une hausse du coût des aliments utilisés pour ses menus. 120 salariés vont être touchés.

Voilà une victime du Brexit qu'on ne soupçonnait de prime abord: Jamie Oliver. Le célèbre chef cuisinier britannique a annoncé la fermeture de plusieurs restaurants de sa chaîne Jamie's Italian au Royaume-Uni. Six établissements sont concernés dont celui d'Aberdeen en Ecosse et celui de Ludgate Hill, près de la cathédrale St Paul à Londres.

"Chaque restaurateur le sait, le marché est difficile et depuis le Brexit, les pressions et incertitudes l'ont rendu encore plus difficile", a expliqué le directeur de Jamie's Italian, Simon Blagden, dans un communiqué.

La fermeture va affecter quelque 120 salariés soit moins de 5% de la totalité des effectifs de la chaîne, a affirmé Simon Blagden qui a promis de leur offrir d'autres emplois dans le groupe.

La faute aux produits importés

Selon lui, les causes de cette réduction de voilure au Royaume-Uni sont à chercher à la fois du côté du renchérissement des ingrédients utilisés mais aussi du coût de la formation des salariés et de la baisse de la fréquentation.

Depuis la décision des Britanniques de sortir de l'Union européenne lors du référendum du 23 juin 2016, la monnaie britannique a nettement chuté face à l'euro, entraînant une hausse des prix des produits importés.

Jamie's Italian devrait en revanche continuer de se développer à l'étranger avec "le projet de lancer 22 nouveaux restaurants avec (ses) partenaires".

Actuellement, Jamie Oliver détient 42 restaurants Jamie's Italian au Royaume-Uni et 36 autres portent son nom à l'étranger.

J.M. avec AFP