BFM Business

Aux Etats-Unis, l'épidémie de coronavirus met 11 salariés au chômage toutes les secondes

Bien qu'en légère baisse, les inscriptions au chômage aux Etats-Unis restent à des niveaux historiquement hauts.

Comme partout, les Etats-Unis subissent les répercussions économiques liées au coronavirus. Ce jeudi, le département du Travail américain a indiqué que le pays avait enregistré la semaine dernière 6,6 millions nouveaux demandeurs d'allocations chômage. Un niveau historiquement élevé pour la troisième semaine d'affilée. A titre de comparaison, cela revient à dire que sur ces 7 journées, 11 salariés américains s'inscrivaient au chômage... chaque seconde!

16,6 millions d'inscriptions en trois semaines

Aussi impressionnant soit-il, ce chiffre s'avère cependant légèrement en diminution comparé à la semaine précédente. Sur la semaine du 23 au 29 mars, le nombre de nouvelles demandes avait été de plus de 6,8 millions (chiffre révisé en hausse), du jamais-vu.

Sur les deux dernières semaines de mars, 10 millions de personnes avaient demandé une allocation chômage pour la première fois. En y ajoutant la semaine dernière, cela signifie que 16,6 millions de salariés américains se sont inscrits au chômage en seulement trois semaines. 

JCH avec AFP