BFM Business

Arabie saoudite: Hollande espère ramener des contrats pour les entreprises françaises

L'Arabie Saoudite, ici sa capitale Riyad, est un pays prospère en manque d'équipements.

L'Arabie Saoudite, ici sa capitale Riyad, est un pays prospère en manque d'équipements. - -

Le président se rend en Arabie Saoudite ces 29 et 30 décembre, accompagnés de nombreux chefs d'entreprise. Plusieurs accords commerciaux devraient être signés.

François Hollande va avoir 24 heures pour pousser les intérêts français en Arabie Saoudite. Le chef de l'Etat est en effet une visite d'Etat ces 29 et 30 décembre dans le royaume. Dans la délégation qui l'accompagne, de nombreux chefs d'entreprise.

Car François Hollande le sait, l'Arabie Saoudite est un pays prospère en manque d'équipements.

A l'occasion de ce déplacement, la plus grande chance de contrat porte, comme souvent avec l'Arabie Saoudite, sur des équipements de défense. A la clé deux contrats pour environ 24 milliards d'euros, dont l'un porte sur la fourniture de Frégate et de sous-marins.

Préparer l'avenir

En cas de réussite ce serait très symbolique pour la France. Paris n'a pas décroché de contrat militaire depuis 1995 avec l'Arabie Saoudite. Dans l'entourage présidentiel ont espère que les relations un peu plus fraîches entre Washington et Riyad serve les intérêts français.

Mais pour de nombreux experts géopolitiques, même si les dirigeants de grandes entreprises seront du voyage, il s'agit surtout de préparer l'avenir.

Car bien que le pays ait besoin de centrale nucléaire ou encore d'usine de dessalement, il y peu de chance que les industriels français décrochent tout de suite le jackpot.

Mathieu Sevin