BFM Business

Afrique du Sud : le conflit social pèse sur le marché des matières premières

Les observateurs craignent que l'industrie minière soit, peu à peu, touchée dans son ensemble par le conflit social.

Les observateurs craignent que l'industrie minière soit, peu à peu, touchée dans son ensemble par le conflit social. - -

Après le massacre de Marikana, le conflit social dans l’industrie minière s’étend en Afrique du Sud. Outre les répercussions sociales et politiques, ces dissensions ont un impact direct sur le marché des matières premières.

Les investisseurs étrangers ne sont pas inquiets après la tuerie de la mine de platine de Marikana en Afrique du Sud, qui a fait 44 morts. C’est en tout cas, le sentiment de Rob Davies. Le ministre du Commerce sud-africain a toutefois reconnu, ce jeudi 23 août, que l’action de Lonmin, qui exploite la mine où la police a tué 34 travailleurs, avait lourdement chuté en Bourse. Le ministre a ajouté avoir "une certaine inquiétude à propos des mines similaires" qui se sont mises en grève ou sont en passe de le faire.

Rob Davies le sait, le mouvement de contestation s’étend et les travailleurs sont de plus en plus nombreux à réclamer des hausses salariales. Mercredi, une mine appartenant à l'Anglo-american platinum, le leader mondial de la production de platine, a été gagnée par le conflit. Une autre mine, exploitée par le Sud-africain Royal Bafokeng Platinum, un autre poids lourd de l’industrie minière, est également touchée par une grève de plusieurs centaines de foreurs.

Le conflit gagne du terrain et le marché des matières premières s’en trouve directement impacté. Depuis le massacre de Marikana, le cours du platine, un métal précieux très utilisé dans l’industrie automobile, a pris 10%. L'once d'or rebondit, quant à elle, très nettement. Sur le marché au comptant, elle atteint, mercedi, son plus haut niveau depuis le début du mois de mai, à 1656 $ l'once.

L'Afrique du Sud détient 87 % des réserves de platine

La hausse de ces cours n’est pas un hasard. En effet, l'Afrique du Sud est le premier producteur mondial de platine et détient 87% des réserves du métal précieux. Le pays est aussi le cinquième plus gros producteur d’or de la planète.

Désormais, les observateurs craignent que l'industrie minière soit, peu à peu, touchée dans son ensemble. Selon le représentant des mines sud-africaines, le conflit social ne concernerait, pour l'instant, que 5% des travailleurs. Mais des géants du secteur, comme l'anglo-australien BHP Billiton, s'inquiètent d'une éventuelle contagion à d'autres types d'extraction, en particulier l’or et le charbon.

BFMbusiness.com et AFP