BFM Eco

Impôts: les déclarations en ligne en hausse de 9% en 2020

L'impôt sur le revenu devrait baisser pour 15 millions de foyers dès 2020

L'impôt sur le revenu devrait baisser pour 15 millions de foyers dès 2020 - AFP

27,2 millions de déclarations de revenus 2019 ont été enregistrées par l'administration fiscale cette année.

C'est une hausse à laquelle Bercy s'attendait. Olivier Dussopt, le ministre délégué chargé des Comptes publics, a indiqué ce lundi que les déclarations en ligne des revenus 2019 ont progressé de 9% cette année, à 27,2 millions (72% des déclarations).

Cette progression s’explique en grande partie par la déclaration automatique, dont ont pu profiter pour la première fois onze millions de foyers (parmi lesquels 4,2 millions de déclarants en ligne). Pour ces derniers, aucune démarche n’était nécessaire. L’absence de réponse valait validation. Au total, 34 millions de foyers fiscaux (90%) ont ainsi déclaré leurs revenus 2019 en ligne ou de manière automatique.

"La déclaration automatique des revenus est un grand progrès et elle renforce le lien de confiance avec les Français. Je rappelle que les contribuables pour qui la déclaration automatique est conforme n’ont aucune démarche à effectuer. Pour nos concitoyens c’est une avancée majeure dans la simplification de leurs démarches administratives et déclaratives", a déclaré Olivier Dussopt.

38% des foyers ont obtenu un remboursement

Selon la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP), "la montée en puissance de la déclaration en ligne et à la limitation des envois postaux aux seuls usagers qui ne déclarent pas en ligne" a permis d’"éviter l’utilisation de 250 tonnes de papier, soit une pile de papier d’une hauteur équivalente à quatorze fois celle de la Tour Eiffel".

Entre le 21 et le 24 juillet, 14,5 millions (38%) de foyers fiscaux ont pu bénéficier d’un remboursement et 14,1 millions (36%) n’ont rien eu à faire. Les autres (9,6 millions, 26%), ont un montant à payer au fisc. Celui-ci sera prélevé directement sur le compte bancaire communiqué à l’administration fiscale entre septembre et décembre, en un prélèvement pour les montants inférieurs à 300 euros ou sur plusieurs prélèvements égaux pour les montants supérieurs.

Les services des impôts reviennent enfin sur la période de confinement marquée par un renforcement du dispositif d’accompagnement des usagers pour pallier la fermeture des guichets. Ainsi l’accueil téléphonique a permis d’apporter 4,1 millions de réponses en huit semaines, soit l’équivalent d’une année en temps normal.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco