BFM Business

Hausse inquiétante du taux de factures impayées entre les entreprises

Dématérialiser ses factures permet de réduire les temps de traitement de ces documents de 7 à 2 minutes en moyenne.

Dématérialiser ses factures permet de réduire les temps de traitement de ces documents de 7 à 2 minutes en moyenne. - Pixabay

Alors que la situation semblait revenir à la normale, le niveau des impayés à 10 jours augmente de 4 points en une semaine, selon notre dernier tracker Sidetrade - BFM Business sur les retards de paiement des entreprises.

Les entreprises françaises font face à une augmentation importante du taux de factures impayées.

Alors que ce taux était de moins de 20% le 11 janvier dernier, tout près de la moyenne pré-pandémie (19%), il a subi une augmentation substantielle de 4 points pour atteindre 24%, selon la nouvelle édition de notre tracker sur les retards de paiement des entreprises*, réalisé par Sidetrade pour BFM Business.

Il faut remonter au 26 septembre 2020 pour trouver un niveau d’impayés à 10 jours comparable en France.

Resserement des conditions de crédit

Une des explications à cette hausse serait le nouveau resserrement des conditions de crédit bancaire pour les entreprises au sein de la zone euro. "Les banques de la zone euro prévoient une poursuite du resserrement net des critères de crédit en matière de prêts aux entreprises au premier trimestre 2021, reflétant les incertitudes persistantes sur l'évolution de la pandémie et ses effets sur les risques crédit des emprunteurs", explique en effet la BCE.

Si l’on prend en compte la valeur du crédit inter-entreprises en France, estimé par la Banque de France à 722 milliards d'euros, dont 23,82% est actuellement bloquée par les retards de paiement contre seulement 19% avant la crise, l’impact subi par les entreprises françaises peut être estimé, au 18 janvier, à près de 34,8 milliards d'euros. En tout, ce sont 172 milliards d'euros qui sont actuellement bloqués en France par les retards de paiement, estime Sidetrade.

La France se hisse ainsi au deuxième rang des impayés derrière le Royaume-Uni (26%). "Elle est à nouveau de très loin le pays le plus impacté par la crise, car elle est le seul pays au-dessus de son seuil pré-pandémique (+24%). La France confirme ainsi son statut particulier en Europe sur les retards de paiement", commente le spécialiste.

La France: seul pays au-dessus de son seuil pré-pandémique

Côté secteurs les plus touchés, l'agro-alimentaire reste en tête avec une proportion de 43% de factures impayées devant Finance/Assurance/Immobilier (38%) et les Services publics/Enseignement (33%).

L'industrie manufacturière est le secteur le moins touché avec seulement 16% de factures impayées au 18 janvier, devant Information, Communication et Technologie (18%) à égalité avec le Commerce de détail.

Rappelons que notre outil est en libre accès pour l’ensemble des décideurs du privé et des pouvoirs publics et sera publié régulièrement sur le site de BFM Business. Vous pouvez également suivre en direct l'évolution de la courbe sur cette page pays par pays.

*Le tracker Sidetrade – BFM Business restitue, semaine après semaine, l’évolution des comportements de paiement de plus de 3,7 millions d’entreprises au sein de six pays européens (France, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Belgique, Pays-Bas). Sidetrade a analysé, depuis le 1er janvier 2020, plus de 26 millions de factures totalisant 54 milliards d’euros de transactions inter-entreprises. 

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business