BFM Business

Guillaume Faury (Airbus): "l'Europe n'est probablement pas la hauteur" des Chinois et des Américains dans la conquête spatiale

Sur BFM Business, le PDG de l'avionneur regrette cette situation et estime qu'il faut faire attention à ce retard qui s'accumule.

L'atterrissage réussi de la sonde Perseverance sur Mars illustre une nouvelle fois l'avance des Américains en matière de conquête spatiale, alors que la Chine affiche également ses ambitions.

Si la sonde intègre un peu d'équipements européens, notamment d'Airbus, son PDG Guillaume Faury s'inquiète du retard de l'Europe. "Les Chinois et les Américains, c'est un fait, investissent beaucoup plus d'argent qu'on ne le fait en Europe. On a pourtant une industrie qui est compétitive, il faut faire attention car les choses vont très très vite", souligne-t-il sur le plateau de Good Morning Business.

"Se battre à armes égales"

"On appelle nous aussi, comme beaucoup d'autres, l'Europe à avoir des projets ambitieux. Je pense que c'est ce qu'elle essaye de faire en ce moment mais probablement pas encore à la hauteur des Américains sur tout ce qui est aller sur la Lune, aller sur Mars, l'exploration spatiale longues distances (...) il y a sûrement beaucoup plus à faire mais il y a déjà tellement de défis sur ce qui est plus accessible", poursuit-il.

Et d'appeller à "organiser la filière en Europe pour qu'elle soit vraiment sur le long terme capable de se battre à armes égales avec les géants américains et la Chine qui monte en puissance très vite".

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business