BFM Business

François Asselin de la CPME: "Il va falloir assumer les dérogations au port du masque en entreprise"

Invité sur BFM Business, François Asselin plaide pour une réglementation souple du port du masque avec des dérogations au cas par cas.

Le port du masque obligatoire dans toutes les entreprises? Le patron de la CPME n'y est pas favorable. Invité sur BFM Business, François Asselin a martelé son crédo de port du masque adapté aux différentes situations.

"Obliger les gens à porter le masque dans tous les espaces clos, ça va être compliqué, assure le patron de la CPME. Dans les restaurants, dans les salles de sport (où il risque d'y avoir plus de crises cardiaques que de porteurs du Covid) ou sur les plateaux télé... Il va y avoir des dérogations et il va falloir les assumer."

Pour le patron de la confédération des PME, les entreprises ont déjà consenti beaucoup d'efforts financiers pour protéger leurs salariés. Et la règlementation doit en tenir compte: "Beaucoup d'employeurs ont déjà investi dans des parois en plexiglas; si on peut avoir un open space avec des plexiglas et si la distanciation sociale est respectée, pourquoi imposer le masque? Il faut du bon sens."

Or assumer les dérogations ne sera pas aisé pour le gouvernement. Pour l'illustrer, François Asselin prend l'exemple plateaux télé, où le masque pourrait ne pas être obligatoire.

"Les personnes qui vont regarder la télé vont se dire "pourquoi à Paris sur le plateau ils ne portent pas le masque et moi dans ma PME on m'embête avec?", explique la représentant des PME. Il va falloir assumer tout ça et surtout nous devons protéger le travail autant qu'on protège la santé des Français."

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco