BFM Business

Fermeture des commerces: des décisions "mieux proportionnées", salue Jacques Creyssel

Le délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution était invité sur BFM Business ce lundi. Il est notamment revenu sur la fermeture des centres commerciaux.

Un moindre mal. Trois jours après l'annonce de Jean Castex, qui entraîne la fermeture des centres commerciaux et magasins de plus de 20.000 m², les professionnels du secteur se montrent moins sur la défensive. "Ces décisions, pour difficiles qu'elles soient, elles sont quand même mieux proportionnées que celle du deuxième confinement" explique ainsi sur BFM Business, Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution.

"Il y a une très grande partie des commerces qui restent ouverts" souligne-t-il. "Surtout, on sort de cette distinction absurde entre les produits essentiels et non-essentiels. Désormais, on aura toujours le droit d'acheter des collants et des chaussettes en plein hiver alors que ce n'était pas le cas en novembre." Et de souligner: "comme disait Bruno Le Maire, on apprend des erreurs."

"Quoi qu'il en coûte"

Reste que 25.000 commerces ont été contraints à la fermeture ce weekend. "Des situations extrêmement difficiles pour des dizaines de milliers de salariés" souligne Jacques Creyssel.

Evidemment, ceux-ci pourront compter sur les aides de l'Etat. "Ce qui a clairement été dit, c'est que le 'quoi qu'il en coûte' allait s'appliquer, qu'il y aurait une indemnisation au titre des loyers," énumère Jacques Creyssel. "Le travail qui a été fait est un bon travail, il faut naturellement continuer."

Thomas Leroy Journaliste BFM Business