BFM Business

États-Unis: une juge fédérale bloque temporairement l'interdiction de télécharger WeChat

Les actuels utilisateurs de WeChat craignaient que l'application mobile soit quasiment désactivée aux Etats-Unis

Les actuels utilisateurs de WeChat craignaient que l'application mobile soit quasiment désactivée aux Etats-Unis - Drew Angerer © 2019 AFP

Une juge californienne a suspendu l'interdiction de télécharger l'application WeChat (d'origine chinoise), qui devait entrer en vigueur ce dimanche. Ce bannissement avait été contesté en justice par un groupe d'utilisateurs outre-Atlantique.

Une juge fédérale de Californie a temporairement bloqué le décret de l'administration Trump voulant restreindre fortement l'utilisation de WeChat sur le sol américain. La magistrate Laurel Beeler a rendu son ordonnance ce dimanche pour une injonction préliminaire bloquant ainsi l'interdiction fédérale des téléchargements américains qui devait entrer en vigueur comme prévu ce dimanche 20 septembre à minuit.

Menace sur le respect du 1er amendement de la Constitution?

Selon la décision, les plaignants ont démontré que la décision du département du Commerce posait de "sérieuses questions" sur le respect du premier amendement de la Constitution américaine, qui garantit la liberté d'expression.

Cette ordonnance de la juge vient donc conforter le recours intenté en justice contre la décision de bannir l'utilisation de WeChat, par un groupe d'utilisateurs des utilisateurs de la populaire application de messagerie et de commerce électronique, d'origine chinoise.

WeChat est utilisé par 19 millions de personnes sur le sol américain

L'administration Trump avait justifié sa décision par des préoccupations de sécurité nationale: ces plateformes à succès seraient ou pourraient être utilisées pour de l'espionnage chinois parce qu'elles sont "soumises à une coopération forcée avec les services de renseignement" de Pékin.

Cette interdiction devait, dans les faits, quasiment désactiver les fonctions de l'application de la plateforme utilisée par quelque 19 millions d'utilisateurs sur le sol américain pour la messagerie, les achats, les paiements et d'autres services.

La plateforme, qui appartient au géant chinois Tencent, est omniprésente dans la vie des Chinois (messagerie, paiements à distance, réservations..), y compris ceux vivant sur le sol américain.

F.B. avec AFP