BFM Business

Une grève paralyse le port de Rouen

BFM Business

ROUEN - Les grutiers, portiqueurs et agents des services techniques du Grand port maritime de Rouen (Seine-Maritime) ont reconduit jusqu'à lundi la...

ROUEN (Reuters) - Les grutiers, portiqueurs et agents des services techniques du Grand port maritime de Rouen (Seine-Maritime) ont reconduit jusqu'à lundi la grève commencée jeudi pour obtenir la titularisation des salariés précaires.

"Il n'y a eu aucune activité jeudi, il n'y en aura aucune aujourd'hui et demain parmi les 125 grutiers, portiqueurs, agents de maintenance, des services techniques et administratifs du port", a indiqué vendredi le délégué CGT Stéphane Damiens.

Au service de communication de l'entreprise, on précise qu'un seul navire, un porte-conteneurs, a été dérouté jeudi et qu'un autre pourrait l'être dans les jours qui viennent.

La CGT explique que le mouvement a été déclenché à la suite d'une entrevue avec la direction où a été refusée la titularisation de six personnes embauchées depuis plusieurs mois en contrat à durée déterminée et qu'il ne s'agit donc que d'un "mouvement local".

Les terminaux du port de Rouen traitent majoritairement des cargaisons de vrac et donc moins affectés par des grèves du personnel. Ce conflit intervient alors que la réforme portuaire doit commencer à être effective le 15 avril.

Marc Parrad, édité par Yves Clarisse