BFM Business

Toyota recrute 200 commerciaux et ouvre six écoles de ventes de France

-

- - -

Toyota se lance dans une vaste opération de recrutement. La filiale française du constructeur japonais cherche à pourvoir 200 postes de commerciaux. Et anticipe sur ses besoins futurs en créant une dizaine de centres de formation. Ils accueilleront leurs premiers apprentis dès la rentrée 2018.

Toyota est l'une des marques automobiles qui progresse le plus en France. En 2017, le constructeur japonais est devenu le sixième constructeur le plus vendu dans l'Hexagone avec 88.594 véhicules immatriculés. En ajoutant les ventes de Lexus, sa division premium, ce chiffre grimpe à 93.967 voitures écoulées, soit une hausse totale des ventes de 13,6%. 

Afin d'atteindre le cap symbolique des 100.000 ventes annuelles, Toyota France a décidé d'embaucher massivement dans ses concessions. Près de 200 postes vont être créés dans le réseau. Aussi bien dans la vente (conseillers commerciaux véhicules neufs et véhicules d’occasion) que dans la mécanique (techniciens et mécaniciens, conseillers pièces et accessoires) ou l'après-vente. 

Des formations diplômantes 

Toyota précise que ces emplois seront ouverts à des salariés expérimentés -vendeurs exerçant par exemple chez d'autres constructeurs- qu'aux débutants passionnés par l'automobile. Le constructeur a donc élaboré parallèle un vaste plan de formation. Cela se traduit par la création de plusieurs écoles situées sur tout le territoire. 

Dès septembre, six écoles de ventes ouvriront sur le territoire. "Toyota France offrira une formation en alternance de 13 à 14 mois privilégiant la pratique professionnelle, en partenariat avec le GNFA (Groupement National Formation Automobile). Cette formation sera validée par un Certificat de Qualification Professionnelle de Branche qui atteste d’un niveau de compétences et de connaissances acquises", précise le constructeur.

Quatre autres écoles de vente et deux écoles après-vente destinées "aux candidats âgés de 20 à 25 ans à la recherche d'une formation professionnalisante", verront également le jour.

L'hybride dope les ventes de Toyota

Avec la création de ces centres de formation, Toyota entend également sensibiliser les professionnels de l'automobile aux nouvelles technologies qui prennent place sous le capot des véhicules comme les motorisations hybrides essence-électricité, spécialité du constructeur depuis l'apparition de la première Prius à la fin des années 1990.

"Recruter de nouvelles personnes et proposer des formations adaptées à chaque profil va permettre à Toyota de soutenir sa forte croissance en France. Grâce à nos programmes de formation, nous pourrons les former aux spécificités de la technologie hybride-électrique", confie Agnès Longue-Broche, directrice Ressources Humaines et Formation chez Toyota France.

Pour rappel, en 2017, six véhicules Toyota sur dix étaient des hybrides. Fort de ce succès, le constructeur a d'ailleurs annoncé l'abandon des moteurs diesel dans sa gamme. Outre les véhicules hybrides, les ventes de Toyota restent portées par la petite citadine Yaris. Un modèle entièrement fabriqué en France dans l'usine de Valenciennes-Onnaing. Pour suivre la demande, le constructeur a annoncé 300 millions d'euros d'investissement sur le site et la création de 700 CDI.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV