BFM Business

Report de l'écotaxe: la fédération des travaux publics veut une compensation 

La Fédération

La Fédération - Mathieu Alexandre - AFP

La FNTP a demandé, ce vendredi 10 octobre, à l'Etat français un financement de 300 millions d'euros en faveur des infrastructures, pour 2015 afin de compenser le manque à gagner résultant du report sine die de l'écotaxe.

La Fédération des Travaux publics (FNTP) a fait ses comptes, après l'annonce de la suspension de l'Ecotaxe par Ségolène Royal.

La FNTP réclame "une solution de financement qui soit versée à l'Agence de financement des infrastructures de transport en France" (AFITF) pour que l'Etat respecte ses engagements en matière d'infrastructures, a indiqué à l'AFP un porte-parole.elle table sur un financement de 300 millions d'euros.

La FNTP, qui rappelle que "depuis sept ans, le secteur des travaux publics traverse une crise sans précédent", qui pourrait coûter 60.000 emplois au secteur, a appelé chefs d'entreprises et salariés à manifester mardi prochain devant l'Assemblée nationale.

Une nouvelle hausse de 2 centimes sur le diesel

La fédération souhaite que l'Etat permette aux collectivités locales qui augmentent leurs investissements d'être remboursées de la TVA l'année même où elles font leurs travaux, et non avec un décalage d'un ou deux ans comme à l'heure actuelle.

Elle demande aussi que la hausse de 2 centimes de la taxe sur le diesel prônée par le gouvernement pour financer les infrastructures de transport "soit bien votée".

En sept ans, le secteur des travaux publics, dont le chiffre d'affaires a chuté de 25%, a perdu 30.000 emplois, selon la FNTP qui dit représenter 8.000 entreprises employant 280.000 salariés. La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a décidé jeudi de suspendre sine die l'écotaxe, dont le produit devait financer des infrastructures de transport.

C.C avec AFP