BFM Business

Renault-Nissan va proposer des voitures en copropriété

Carlos Ghosn considère que le low cost a de l'avenir en Chine

Carlos Ghosn considère que le low cost a de l'avenir en Chine - Éric Piermont - AFP

Le PDG de l'alliance, Carlos Ghosn, a annoncé ce mardi 8 novembre le lancement d'un service de voitures en copropriété d'ici à la fin de l'année. Il a aussi indiqué vouloir vendre une automobile électrique en Chine à 8.000 dollars.

Le PDG de l'alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, a annoncé mardi, dans un communiqué, le lancement d'ici à la fin de l'année d'un service en ligne de véhicules en copropriété, dans un premier temps en région parisienne.

Dévoilé à Lisbonne lors du Web Summit, la grand-messe du numérique, ce service repose sur la mise en commun d'un véhicule au sein d'une communauté d'acheteurs mis en relation par un algorithme qui prend en compte tant leur profil que leur localisation géographique.

"L'algorithme va assembler des propriétaires compatibles ayant des besoins de conduite complémentaires afin d'arriver à une utilisation de 100% du véhicule", précise le groupe dans le communiqué.

La Nissan Micra sera utilisée

Concrètement, les propriétaires pourront gérer leur véhicule partagé via une application où il leur sera possible de suivre à tout moment son positionnement, grâce à la géolocalisation.

Pour le PDG du groupe, il s'agit de préparer "un futur où les usages automobiles seront plus flexibles, sociaux et partagés".

"Nous souhaitons ouvrir la voie afin de permettre aux conducteurs d'avoir à la fois des avantages financiers et la liberté que permet la propriété partagée d'un véhicule", ajoute Carlos Ghosn.

Pour ce service, le groupe automobile proposera la Nissan Micra Acenta avec l'assurance et divers services. Les propriétaires s'engageront à un usage cumulé de 15.000 km maximum par an.

Une électrique à 8.000 dollars en Chine

Carlos Ghosn a aussi annoncé que son alliance allait lancer d'ici deux ans une voiture électrique qui coûterait 8.000 dollars sur le marché chinois

Le marché de la voiture électrique va prendre son envol grâce à la baisse du coût des batteries, aux subventions des gouvernements et à une meilleure infrastructure de recharge, a affirmé Carlos Ghosn, là encore à Web Summit de Lisbonne.

"Ce qui est intéressant, c'est que la Chine représente aujourd'hui plus du tiers du marché mondial de la voiture électrique, alors qu'il y a cinq ans, ce pays était totalement absent de ce marché", a précisé Carlos Ghosn qui a évoqué les futures tendances en matière d'automobile.

"Ce que nous constatons en Chine, c'est que ce qui se vend ce sont les voitures électriques très low cost. C'est là que le marché est en effervescence", a ajouté le PDG de Nissan-Renault.

"Notre intention est de mettre en vente une voiture au prix de 8.000 dollars, mais sans subvention gouvernementale", a encore dit Carlos Ghosn, précisant qu'il s'agirait d'un produit spécifique conçu avec des ingénieurs chinois. "Notre objectif est d'être sur le marché d'ici deux ans", a souligné Carlos Ghosn.

J.M. avec AFP