BFM Business

Radars : ils coûtent mais ils rapportent beaucoup

La maintenance d'un radar revient à 8 500 euros par an

La maintenance d'un radar revient à 8 500 euros par an - -

Selon le projet de budget 2013, l'Etat récupèrera 613 millions d'euros au titre des contraventions à la circulation générées par les 4 250 radars automatiques. Mais l'entretien et la gestion de ceux-ci reviendra à plus de 210 millions.

613 millions d'"euros : c'est la somme rondelette que l'Etat espère récupérer en 2013 des amendes générées par les radars automatiques.

Actuellement, 4 100 radars sont installés au bord des routes françaises dont 2 165 radars fixes et 700 radars couplés à un feu rouge. L'Etat prévoit d'en installer 150 nouveaux en 2013, dont une centaine dite de nouvelle génération permettant de contrôler la vitesse moyenne entre deux radars.

8 500 euros par an de maintenance

Mais avant de récupérer le montant des amendes, l'Etat doit dépenser pour entretenir les radars. En 2013, 114 millions d'euros seront prévus au budget pour assurer la maintenance et le remplacement de ces derniers. Le budget affecté au seul traitement du vandalisme atteindra 19 millions d'euros.

La maintenance d'un radar fixe coûte en moyenne 8 500 euros par an, celle d'un radar-feu rouge, 10 200 euros. 93% des radars installés sont en état de fonctionnement à un instant donné. En deux ans, ce taux de disponibilité a augmenté de deux points.

En 2013, la mise en place de près de 150 de nouveaux radars devrait coûter 15,4 millions d'euros. La moitié de cette somme ira à l'installation de 50 radars de nouvelle génération.

69% des flashes débouchent sur une contravention

Autre poste de dépense : le fonctionnement du Centre national de traitement des amendes automatisées, installé à Rennes. 94,2 millions d'euros sont inscrits au budget. C'est là que des fonctionnaires visionnent chaque flash d'un radar pour s'assurer que l'image est exploitable (plaques lisibles...) et qu'il s'agit bien d'un véhicule immatriculé en France. Actuellement, 69% des infractions relevées par les radars débouchent sur l'envoi d'une contravention. Ce taux n'étaoit que de 60% en 2006. L'objectif du gouvernement est d'atteindre 70% en 2015.

Enfin, pour améliorer "l'acceptabilité sociale du dispositif", selon la formule du document budgétaire, 2,35 millions d'euros seront dépensés l'an prochain pour le gouvernement en campagne de communication pour vanter l'intérêt des contrôles automatisés...

Le titre de l'encadré ici

|||Les contraventions au secours du déficit

L'Etat va utiliser une partie du 1,4 milliard d'euros de contraventions qu'il espère percevoir en 2013 (radars, contraventions classiques...) pour se désendetter. 463,2 millions d'euros seront, en effet, affectés au remboursement de la dette. C'est légèrement moins qu'en 2012 : 507 millions.

Patrick Coquidé