BFM Business

PSA : la direction prévoit toujours la fermeture d'Aulnay pour 2014

L'usine d'Aulnay en grève pourrait fermé dès 2013.

L'usine d'Aulnay en grève pourrait fermé dès 2013. - -

La grève qui paralyse le site PSA Peugeot Citroën d'Aulnay-sous-Bois, en région parisienne, « pourrait nous obliger » à le fermer dès cette année, a indiqué mercredi le directeur financier de PSA. Une information aussitôt démentie par la direction du groupe.

PSA Peugeot Citroën a assuré mercredi que « l'arrêt de la production est planifiée en 2014 » dans son usine d'Aulnay-sous-Bois en région parisienne, comme prévu, alors que son directeur financier a dit qu'elle pourrait intervenir dès cette année. PSA « a bon espoir de pouvoir redémarrer la production rapidement », affirme le groupe mercredi. Le délégué CGT d'Aulnay, Jean-Pierre Mercier, a toutefois averti qu'« on ne marche pas au chantage » et que la grève va se poursuivre.
Plus tôt dans la matinée, Jean-Baptiste de Chatillon, directeur financier du groupe avait affirmé à l'occasion de la publication du chiffre d'affaires du groupe au premier trimestre : « nous nous sommes complètement organisés pour produire la C3 à Poissy (Yvelines), donc nous avons cette possibilité. Ce n'est pas tant que nous voulions fermer en avance, mais nous pourrions y être contraints par un petit nombre de personnes qui continuent de perturber notre usine ».
Interrogé sur la possibilité d'une fermeture dès 2013, Jean-Baptiste de Chatillon avait alors répondu : « Je ne peux pas vous dire quand cela se produira, mais ce ne serait pas un problème en termes industriels parce que nous pourrions produire les voitures à Poissy ». Dans le cadre d'un vaste plan de restructuration en France qui touche plus de 11 200 personnes en France, le numéro un automobile français a prévu de fermer Aulnay, qui emploie moins de 3 000 salariés à l'heure actuelle.

Tugdual de Dieuleveult avec AFP