BFM Business

Lufthansa rafle à Ryanair le titre de premier transporteur européen

Après avoir perdu le titre de premier transporteur européen en 2016 au profit de Ryanair, Lufthansa le récupère en 2017.

Après avoir perdu le titre de premier transporteur européen en 2016 au profit de Ryanair, Lufthansa le récupère en 2017. - Alex Domanski-Reuters

Le géant allemand du transport aérien a enregistré 130 millions de passagers en 2017, contre 129 millions pour son rival irlandais. Lufthansa reprend donc la première place qu'il avait abandonné à Ryanair en 2016.

Le groupe allemand Lufthansa a annoncé ce mercredi avoir transporté environ 130 millions de passagers en 2017, un nouveau record qui lui permet de reprendre le titre de premier transporteur aérien d'Europe abandonné en 2016 à Ryanair.

En volume, l'ensemble des compagnies du groupe (Lufthansa, Swiss, Austrian Airlines, Brussels Airlines et Eurowings) ont fait voler 130,04 millions de passagers, soit 18,6% de plus qu'en 2016, a détaillé l'entreprise dans un communiqué.

En comparaison, Ryanair a transporté 129 millions de personnes, là aussi un record pour le groupe, en dépit de fortes turbulences sociales. En 2016, la compagnie irlandaise à bas coûts avait réussi à supplanter le groupe Lufthansa en terme de passagers transportés, mais pas en chiffre d'affaires. Pour mémoire, Air France-KLM a pour sa part fait état mardi d'une hausse de 5,6% en 2017, à 98,7 millions de passagers transportés.

8000 embauches prévues cette année

La domination du groupe Lufthansa doit beaucoup à l'essor rapide de son offre de vols sans correspondance (réseaux "point à point"). La compagnie belge Brussels Airlines, intégrée au groupe après son rachat à 100% en décembre 2016, et la compagnie à bas coûts Eurowings ont ainsi attiré ensemble 32,6 millions de passagers, soit une hausse de 77% sur un an.

Les autres compagnies du groupe ont enregistré une croissance de près de 7% et fait voler 97,4 millions de passagers l'an dernier. La compagnie historique Lufthansa affiche notamment un bond de 6%, avec plus de 66 millions de passagers transportés. Toutes enseignes confondues, le taux de remplissage des avions du groupe Lufthansa a également progressé de 1,8 point à 80,9%, tandis que le nombre de vols (1,13 million) a crû de presque 11%.

Le groupe allemand a annoncé lundi vouloir embaucher plus de 8000 personnes en 2018 pour accompagner son développement, en particulier la montée en puissance d'Eurowings, alors que la deuxième compagnie du pays Air Berlin a mis la clé sous la porte à l'automne.

N.G. avec AFP