BFM Business

Le patron de la SNCF promet deux fois plus de billets à prix réduits

Le président de la SNCF déplore la hausse de la TVA sur les transports publics

Le président de la SNCF déplore la hausse de la TVA sur les transports publics - -

Guillaume Pepy a détaillé, ce dimanche 8 décembre sur Europe 1 les nouvelles offres tarifaires de la SNCF. Il a également confirmé la hausse des tarifs au 1er janvier afin de répercuter l'augmentation de la TVA.

Guillaume Pepy le président de la SNCF, s'est engagé, ce dimanche 8 décembre, "à ce que 6 ou 7 trains sur 10 circulent jeudi prochain", jour de grève des cheminots. "Il n'y aura pas d'annulation de train de dernière heure", a-t-il affirmé sur Europe 1.

La patron de la SNCF s'est aussi engagé à ce "qu'aucune grève ne se produise le jour de Noël et le 1er janvier". "Les cheminots sont des gens responsbles", a-t-il affirmé. Il a rappelé à cette occasion que la période de fin d'année était la plus chargée pour l'entreprise publique avec 5 millions de voyageurs.

Trois points de TVA en plus au 1er janvier

Guillaume Pépy a également confirmé la hausse des tarifs SNCF au 1er janvier. "J'ai dit que je ne demandais pas (au gouvernement ndlr) d'augmentation de tarifs. Nous répercuteront seulement la hausse de trois points de la TVA", a voulu préciser le président de l'entreprise qui n'a pas caché dans le passé son hostilité à cette hausse.

Mais sans répercussion de celle-ci, la SNCF perdrait 200 millions d'euros, "c'est ce que l'on dépense annuellement pour rénover les gares".

En revanche, il a annoncé que la "totalité des billets seront vendus au premier prix pour toute la journée du 1er janvier". Il y aura aussi 500.000 billets à moins de 29 euros de plus proposés durant le mois de janvier, a-t-il promis.

Plus généralement, Guillaume Pépy a annoncé que " le nombre de billets à petits prix, c'est à dire à moins de 30 euros, va doubler en 5 ans pour atteindre 30% du total". Mais il a reconnu que pour mener cette offensive commerciale, "il va falloir qu'on réduise nos coûts".

Il a par ailleurs concédé que la politique tarifaire de la SNCF était trop complexe. "Mais la France est une exception en Europe: presque 80% des gens voyagent avec des réductions".

Wifi gratuit dans les gares

Guillaume Pépy a aussi confirmé pour 2014 la livraison de trois fois plus de nouvelles rames en régions que les années précédentes.

Il a présenté plusieurs améliorations des services aux clients, comme la possibilité de connaître via internet la position des 17.000 trains en circulation pour évaluer leur retard. Et dans 100 gares, le wifi gratuit sera proposé.

Il s'est enfin déclaré favorable à l'ouverture de magasins le dimanche dans les gares.

P.C