BFM Business

Le nouveau tram sans caténaire de Nice se recharge en station en 20 secondes

Alstoma déployé à Nice sa solution de recharge statique par le sol qui permet de charger le tramway à l'arrêt en station, en moins de 20 secondes.

Alstoma déployé à Nice sa solution de recharge statique par le sol qui permet de charger le tramway à l'arrêt en station, en moins de 20 secondes. - Alstom

La seconde ligne niçoise de tramway, inaugurée ce 30 juin, est équipée d'une technologie permettant une recharge rapide en électricité de la rame à chaque arrêt en station. Une vitrine pour Alstom dont l'innovation dispense aussi de poser les caténaires sur le parcours.

Nice a vu son premier tram en service ce 30 juin sur le nouveau tronçon de la ligne 2 circulant à l'ouest de la ville et qui desservira l'aéroport fin 2018. Les élus avaient souhaité éviter l'installation de caténaires pour préserver le paysage urbain sur le parcours. Pour répondre à ce cahier des charges contraignant et remporter le marché, Alstom a amélioré sa technologie d'alimentation par le sol, déjà déployée notamment sur le tramway de Bordeaux dans le centre-ville historique.

À Nice, l'innovation complémentaire qui a été déployée consiste à utiliser le système de recharge statique par le sol (SRS) développé par Alstom. Grâce à lui, le tramway est rechargé rapidement en électricité lorsqu'il est à l'arrêt en station et ce en moins de 20 secondes, de façon automatique, selon la technique du "biberonnage".

Chaque rame roule, entre chaque arrêt, sur ses batteries

Chaque tramway embarque sur son toit un dispositif de stockage d’énergie lui garantissant l'autonomie électrique entre deux stations, la recharge s’effectuant avec des patins de captation durant la descente et la montée des voyageurs, sans créer de délai supplémentaire. Une fois ses batteries rechargées (capables de stocker jusqu'à 13,6 kWh de réserve d'énergie), le tramway repart jusqu’au prochain arrêt où se renouvelle le rechargement en courant. 

L'atout de cette technologie du "biberonnage" est d'être ponctuelle, ce qui réduit le coût des travaux par rapport à une alimentation par le sol en continu qui serait installée tout le long d'une ligne.

Des retards dans les livraisons des rames à Nice

En déployant ce système SRS à Nice pour la première fois, Alstom entend faire de la ligne 2 du tramway niçois une vitrine technologique pour séduire de nouveaux clients en France et à l'export.

Seul bémol pour Alstom, la montée en charge de la nouvelle ligne à Nice ne se fera que très progressivement en raison d'un retard de livraison des rames. Conséquence: selon le quotidien Nice-Matin, la fréquence du service sur le nouveau tronçon est pour l'instant moins soutenue qu'espéré par la Métropole, de l'ordre de 15 à 18 minutes.

Frédéric Bergé