BFM Business

Le coût du Canal Seine-Nord revu à la baisse

Le canal Seine-Nord Europe devrait relier Compiègne à Douai.

Le canal Seine-Nord Europe devrait relier Compiègne à Douai. - -

Le rapport remis par le député socialiste Rémi Pauvros, ce mercredi 11 décembre, prévoit de réviser le coût du projet à la baisse, de 7 à 4,5 milliards d'euros. Les pouvoirs publics pourraient intégralement prendre en charge son financement.

Le rapport du député Rémi Pauvros (PS), présenté ce mercredi 11 décembre, était attendu avec impatience, notamment du côté des collectivités de Picardie et du Nord. Ces dernières devraient être satisfaites: le projet "reconfiguré" du canal Seine-Nord Europe coûtera environ 4,5 milliards d'euros, selon l'élu. C'est 2,5 milliards de moins que le projet de partenariat public-privé (PPP), présenté auparavant.

L'autre avancée majeure de cette nouvelle version concerne le financement. Considéré comme une priorité par Bruxelles, le projet pourrait finalement être pris en charge à 40% par le budget européen, au lieu de 6% prévu initialement.

En outre, le rapport préconise d'abandonner le PPP, dont les frais financiers se seraient élevés à environ 1,5 milliard d'euros, au profit d'un financement public.

Un milliard d'euros à la charge de l'Etat

Dans le détail,le projet de Remi Pauvros prévoit que l'ensemble des frais soient répartis comme tels:

> 1,8 milliard d'euros environ à la charge de l'Union européenne.

> 1 milliard d'euros répartis entre les différentes collectivités: 50% venant des régions (220 millions pour le Nord-Pas-de-Calais, 210 millions pour l'Ile-de-France, et 80 millions pour la Picardie), et 50% venant des départements.

> 1 milliard d'euros à la charge de l'Etat.

> 600 à 900 millions d'euros financés par des emprunts à long terme, contractés auprès de la Banque européenne d'investissement ou de la Caisse des dépôts.

Plusieurs millions d'euros déjà investis

Le rapport Pauvros est largement porteur d'espoir pour les collectivités locales, inquiètes de voir le projet s'enliser. Ces dernières en effet investi plusieurs dizaines de millions d'euros, notamment pour acheter les terrains nécessaires à l'aménagement de la structure.

Elles estiment par ailleurs que le canal Seine Nord pourrait créer 20.000 à 25.000 emplois.

Pour rappel, le canal Seine-Nord doit relier les bassins de la Seine au nord de l'Europe, et convertir une partie de la circulation des poids lourds en trafic fluvial

Selon Rémi Pauvros, le chantier pourrait débuter en 2015, et devrait durer sept ans.

Yann Duvert