BFM Business

Le budget moyen de l'automobiliste a baissé en 2013

Les péages ont fait augmenter les dépenses des automobilistes en 2013, contrairement au prix d'achat des voitures.

Les péages ont fait augmenter les dépenses des automobilistes en 2013, contrairement au prix d'achat des voitures. - -

Le budget moyen des automobilistes a baissé en 2013 par rapport à l'année précédente, selon une étude de l'Automobile club association présentée ce jeudi 12 juin. Une première depuis 2008. La baisse du prix d'achat des voitures y a largement contribué.

Qu'importe si vous roulez à l'essence ou au diesel: en moyenne, votre budget voiture a diminué en 2013 par rapport à l'année passée.
C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude de l'Automobile club association (ACA), présentée jeudi 12 juin.

Le propriétaire d'une Renault Clio essence (modèle TCe 90 Energy Zen eco² de 4 CV) a dépensé 5,7% de moins qu'en 2012, à 5.705 euros, indique l'ACA. Ceci est la conséquence d'"un poste 'achat-reprise' (le coût d'achat moins celui de la reprise) en nette baisse, mais aussi d'un poste 'carburant' ayant diminué malgré la hausse du kilométrage annuel. Le poste 'entretien' reste "quasi stable".

Le même automobiliste a parcouru en moyenne 8.900 kilomètres contre 8.751 kilomètres un an plus tôt et le prix moyen à la pompe du SP95 a été de 1,53 euro par litre, contre 1,56 euro un an plus tôt.

Une baisse relative

Concernant le conducteur d'un modèle diesel, la Peugeot 308 1,6 l HDi Fap Access, "une baisse nette de 6,6% du poste 'achat reprise' et une moindre consommation combinée à une baisse du prix du gazole (et du kilométrage) qui diminue le poste 'carburant' ont permis (une baisse du) budget total de 3,8%, soit 7.687 euros".
Le prix du gazole s'est établi en moyenne en 2013 à 1,35 euro contre 1,39 euro en 2012.

"On a des budgets qui ont un petit peu baissé" pour la première fois depuis 2008, s'est réjoui Christian Scholly, directeur général adjoint de l'ACA, même s'"il faut le relativiser". Ce repli s'explique surtout par les efforts que les constructeurs ont fait sur le prix du véhicule, plus que par celle des prix du carburant ou de l'entretien.

En revanche, un poste en augmentation est celui des péages autoroutiers, a-t-il souligné.

Y. D .avec AFP