BFM Business

Le Brésil préfèrerait le F-18 de Boeing au Rafale

Le Rafale pourrait bien perdre un nouveau client, le Brésil préfèrerait le F-18 de Boeing.

Le Rafale pourrait bien perdre un nouveau client, le Brésil préfèrerait le F-18 de Boeing. - -

Nouvelle déconvenue probable pour le Rafale français. Le Brésil, qui souhaite acheter 36 avions de chasse, pourrait choisir le F-18 de Boeing plutôt que l'avion de Dassault.

L’Inde n’a toujours pas signé, et maintenant le Brésil pourrait ne pas vouloir d’accord du tout. L’avenir du Rafale à l’étranger s’assombrit mois après mois. L’avion de chasse français de Dassault Aviation peine décidément à s’exporter.

D’après des responsables brésiliens cités par Reuters, le gouvernement brésilien pencherait plutôt pour le Boeing F-18, au détriment du Rafale.

Le Brésil souhaite acquérir 36 avions de chasse pour équiper son armée de l’air. Le contrat porterait sur un montant d’environ quatre milliards de dollars, soit plus de trois milliards d’euros, et des commandes supplémentaires sont possibles.

Le transfert de technologies en jeu

Si la décision définitive n’a pas encore été annoncée, la visite du vice-président américain, Joe Biden, au Brésil, vendredi 31 mai, semble avoir favorisé le groupe américain Boeing face au Français Dassault Aviation et au Suédois Saab.

Joe Biden a, en effet, assuré à la présidente brésilienne Dilma Rousseff que le Congrès américain devrait accepter les transferts de technologies sensibles vers le Brésil, en cas de contrat avec Boeing. Ces transferts de technologies, presque plus importants que les avions eux-mêmes, devraient avoir des répercussions favorables pour l’industrie brésilienne.

La présidente brésilienne devrait officialiser sa décision en octobre, à l’occasion d’une visite aux Etats-Unis.

A LIRE AUSSI:

>> Dassault Aviation: les défis du nouveau patron

>> Achat de Rafales à la France: Rousseff maintient le suspense

A.D. avec agences