BFM Business

La RATP expérimente les caméras pour ses agents de sûreté

La RATP équipe ses agents de caméras

La RATP équipe ses agents de caméras - RATP

La régie des transports parisiens a doté certains de ses agents de sûreté de caméras-piétons. Le dispositif pourrait être étendu s'il s'avère efficace.

L’expérimentation doit durer jusqu’au 31 décembre 2019. Depuis peu, la RATP équipe certains de ses agents de sûreté de caméras-piétons à fixer sur le torse. Ce test qui "concerne 15 caméras-piétons sur l’ensemble du réseau RATP a pour objectif de sécuriser les interventions des équipes de sûreté RATP", précise la régie des transports parisiens.

Selon elle, le dispositif à vocation "préventive" est censé dissuader "les auteurs d’outrages et/ou violences à l’encontre des agents RATP". Mais sa fonction est aussi répressive, "les images permettant de recueillir des preuves indiscutables sur le déroulement de l’intervention".

La RATP va tester les caméras-piétons sur les agents déployés sur le réseau ferré mais également sur le réseau de surface "afin d’avoir des retours différents et complémentaires selon l’environnement".

Une formation pour les agents concernés 

Les agents du GPSR (Groupement de Protection et de Sécurité des Réseaux) amenés à porter les caméras ont reçu une formation adaptée pour apprendre à les utiliser. Ils seront par ailleurs soumis à un questionnaire qui permettra de "tirer les enseignements nécessaires de cette expérimentation" avant d’établir un bilan présenté aux pouvoirs publics. En cas de succès, le dispositif pourrait être étendu.

Cette expérimentation entre dans le cadre de la loi Savary portant sur la sécurité dans les transports votée en 2016. Cette même loi a permis de doter les agents de sécurité de la RATP de nouvelles armes 9mm semi-automatiques.

Actuellement, 1000 agents du GPSR veillent sur le réseau de la RATP. En complément, 50.000 caméras de vidéoprotection filment en continue les couloirs et quais des transports en commun dans la capitale.

Paul Louis