BFM Business

Immatriculations: un mois d'octobre dans le rouge pour PSA et Renault

Le marché automobile français a baissé de 4% le mois dernier. PSA et Renault ont tous les deux enregistré un mois décevant.

Le marché automobile français a reculé de 4% au mois d'octobre. Le mois dernier, 155.021 voitures neuves ont été immatriculées en France. Sur les dix premiers mois de l'année, toutefois, le marché a progressé de 4,7% avec 1.657.652 immatriculations, selon des chiffres communiqués par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Les immatriculations du groupe Renault reculent de 9,2%. La marque Renault accuse une baisse de 12,2% mais Dacia une hausse de 3,7%. Les immatriculations du groupe PSA enregistrent une baisse de 5,8%, avec un 4,2% de repli pour la marque Peugeot, 5,6% pour la marque Citroën et de 26% pour la marque DS. Les ventes des constructeurs français baissent de 7,3% alors que celles des groupes étrangers sont quasi stables (-0,2%). Nissan, partenaire de Renault, enregistre un repli de 18%. Le groupe Volkswagen - Audi, Seat, Skoda, Porsche - reste sur la première marche du podium, malgré une légère baisse de 1,6% en octobre. Le scandale des moteurs diesel truqués n'a pas entamé la bonne santé de la marque Volkswagen, en hausse de 4,7%.

Prévision de croissance maintenue

Deux raisons expliquent cette baisse. Il y a l'effet "mondial de l'auto". En amont, il y a eu beaucoup de remises pour écouler les anciens modèles, ce qui augmenté les immatriculations en septembre. Tandis qu'au salon de l'auto, on est plutôt sur des commandes de nouveaux véhicules, qu'il faut parfois attendre plusieurs mois. D'où un décalage sur les chiffres des immatriculations. Autre élément, ce mois d'octobre 2016 a compté un jour ouvrable de moins que celui de 2015. Ce qui explique en partie ce recul.

L'organisme maintient sa prévision d'une croissance "dans les +5% pour le marché automobile français en 2016, année au cours de laquelle la France va à nouveau franchir la barre des deux millions de voitures immatriculées", a indiqué sur BFM Business François Roudier, directeur de la communication du CCFA.

E. H. et D. L.