BFM Business

GM veut rattraper Renault Nissan dans les émergents

Le constructeur américain GM veut se placer sur les marchés émergents avec des voitures low cost au logo Chevrolet.

Le constructeur américain GM veut se placer sur les marchés émergents avec des voitures low cost au logo Chevrolet. - STAN HONDA - AFP

Le constructeur automobile américain General Motors a indiqué ce mardi qu'il allait investir 5 milliards de dollars pour faire de Chevrolet une marque low cost de poids dans les pays émergents.

Le constructeur automobile américain General Motors a annoncé mardi qu'il allait investir cinq milliards de dollars pour produire une nouvelle gamme de véhicules sous la marque Chevrolet destinés aux pays émergents. Ces automobiles seront d'abord vendues principalement en Chine, en Inde, au Brésil et au Mexique à partir de 2019, selon un communiqué.

GM, qui s'associe pour la circonstance au constructeur chinois SAIC Motor, compte en produire deux millions d'unités par an. Ces voitures seront plus tard exportées vers d'autres pays émergents mais ne seront pas vendues aux Etats-Unis et en Europe, a affirmé le troisième groupe automobile mondial.

GM ne donne pas beaucoup de détails sur cette gamme. Il n'indique notamment pas s'il s'agira de citadines, de berlines, de monospaces crossover ou de SUV. Le géant de Detroit (nord-est) dit juste qu'elle disposera des nouvelles technologies, sera focalisée sur la connectivité, les économies en carburant et la sécurité. Le but de GM est de se placer sur un segment sur lequel l'alliance Renault-Nissan règne en maître.

Des pièces communes à toute la gamme

Le constructeur ajoute que la plupart des pièces de ces voitures seront communes et qu'il aura recours à des fournisseurs et sous-traitants locaux. Remplacer des véhicules commercialisés actuellement par des automobiles conçues pour utiliser des pièces et une architecture communes (moteurs...) permettrait à GM de réduire considérablement ses coûts à l'image de son rival et compatriote Ford.

Le but est de "répondre aux changements des besoins des clients sur ces marchés et de profiter de leur croissance", a souligné Dan Ammann, président de GM. Les marchés émergents vont représenter la "grande majorité" de la croissance de l'industrie entre 2015 et 2030, selon lui.

N.G. avec AFP