BFM Business

Corsair serait racheté par Air Caraïbes

Corsair est spécialisée dans les liaisons avec les Antilles

Corsair est spécialisée dans les liaisons avec les Antilles - Corsair

L'allemand TUI, propriétaire de la compagnie spécialisée dans les Antilles, aurait ouvert des négociations exclusives avec Air Caraïbes.

Le groupe TUI France serait entré en "négociations exclusives" avec Air Caraïbes pour lui céder Corsair International, la compagnie aérienne française spécialiste des Antilles, une transaction qui pourrait aboutir "rapidement", affirme dimanche 1er février le quotidien en ligne La Tribune.

Un comité d'entreprise s'est tenu jeudi dernier, au cours duquel le PDG de Corsair, Pascal de Izaguirre, "a indiqué que les discussions en vue de l'ouverture du capital de la compagnie se poursuivaient avec plusieurs acteurs, dont l'un a fait part de son souhait d'entrer en négociations exclusives", a confirmé à l'AFP une source interne à Corsair.

Cession rapide

Citant des sources concordantes, La Tribune affirme sur son site internet que ce repreneur est la compagnie Air Caraïbes. Lors du CE jeudi, M. de Izaguirre, aurait "précisé que la négociation devrait se finaliser rapidement", selon une source syndicale citée par le journal.

Un porte-parole d'Air Caraïbes, interrogé par l'AFP, s'est refusé à tout commentaire.

Interrogé en décembre sur la possibilité d'adosser Corsair à un investisseur, M. de Izaguirre avait déjà indiqué que des discussions se déroulaient "séparément avec plusieurs investisseurs, des professionnels de l'aérien". "Le tout est de trouver le bon partenaire avec lequel nous allons pouvoir développer un projet industriel avec de très bonnes synergies de coûts par exemple, des opportunités de croissance, de développement" de trafic, avait-il expliqué, tout en soulignant sa confiance dans les capacités de la compagnie à se développer seule.

Résorber les surcapacités

Selon La Tribune, "le rachat de Corsair par Air Caraïbes, qui affiche une très bonne santé financière, permettrait de rationnaliser l'offre sur la Réunion et les Antilles, deux axes qui souffrent de surcapacités avec la présence de deux autres acteurs, Air France et XL Airways". La maison-mère TUI "serait prêt(e) à financer un plan social", affirme le journal.

Corsair International, qui prévoyait un retour à l'équilibre en 2013/14, a affiché début décembre une perte opérationnelle creusée à 8,9 millions d'euros, sous l'effet conjugué d'un environnement économique dégradé, d'un secteur concurrentiel et de crises sanitaires.

J. H. avec AFP