BFM Business

Citroën électrise la Méhari 

Grâce à son partenariat avec PSA, Bolloré place ses batteries pour véhicules électriques chez un constructeur de renom.

Grâce à son partenariat avec PSA, Bolloré place ses batteries pour véhicules électriques chez un constructeur de renom. - Citroën

Le constructeur relance la Méhari avec un véhicule 100% électrique, équipé de batteries fournies par le groupe Bolloré. L'objectif: rénover l'image de la marque aux chevrons

Comme prévu, Citroën a remis au goût du jour une de ses voitures emblématiques des années 1970. Fruit d'un partenariat avec le groupe Bolloré, le cabriolet 100% électrique e-Méhari sera commercialisé au printemps 2016 et fabriqué dans l'usine de PSA à Rennes-La Janais (Ille-et-Vilaine).

L'objectif affiché par le constructeur n'est pas de réaliser de gros volumes de ventes, mais de rajeunir son image de marque en "réinventant une voiture iconique de l'histoire de Citroën", synonyme de plaisir, admet Xavier Peugeot, responsable produit chez Citroën. La marque travaille parallèlement sur un concept de voiture autonome sur la base d'un C4 Picasso.

Lancée en 1968, la Méhari historique, avec ses couleurs vives et sa carrosserie en plastique ABS (Acrilonitrile Butadiène Styrène) ondulé, a cultivé son image de voiture de vacances. Mais le capital sympathie ne suffit pas. Sa production sera arrêtée en 1987.

Pour le retour de ce modèle fétiche en version électrique, Citroën n'a pas souhaité se fixer d'objectifs commerciaux, ni même dévoilé le prix du véhicule, qui sera "dans la moyenne" du marché de l'électrique. 

-
- © Citroen fabrique deux versions : la e-Méhari pour ses besoins et la bluesummer pour Bolloré

Comme sa glorieuse aînée, la Méhari électrique visera une utilisation dans un contexte de loisirs, Citroën souhaitant en faire la deuxième ou la troisième voiture de ses clients et nouer des partenariats avec des hôtels pour d'éventuelles locations.

Fruit d'un accord industriel et commercial signé en juin entre PSA et Bolloré, ce cabriolet électrique de quatre places disposera d'une autonomie de 200 km en cycle urbain. Deux modèles quasiment identiques vont être fabriqués à Rennes, la e-Méhari, sous la bannière Citroën et la "Bluesummer", que Bolloré pourra commercialiser de son côté. Le partenariat prévoit aussi la mise à disposition de ce véhicule dans le cadre d'une formule d'autopartage.

Une vitesse maximale affichée de 110 km/h

L'e-Méhari pourra atteindre une vitesse maximale de 110 km/h et la batterie fournie par Bolloré aura besoin de 8 heures (sur les bornes publiques de recharge Autolib) à 13 heures de recharge (sur les prises domestiques) pour retrouver une charge totale. C'est la première fois que le groupe breton voit son savoir-faire en matière de batterie reconnu par un constructeur automobile "historique".

Malgré l'attention politique et médiatique dont elles bénéficient, les voitures électriques n'ont encore qu'une place modeste sur le marché automobile: 0,59% du total des ventes en 2014. Leurs défenseurs envisagent toutefois une année 2015 autour de 1%, grâce aux récentes incitations financières à l'achat mises en place par l'État.

Frédéric Bergé