BFM Business

Ce qui empêche Tesla d’être un vrai concurrent de Renault ou Toyota

-

- - AFP

Lors du second trimestre, Tesla n'a toujours pas atteint son objectif de livraisons. Au lieu des 17.000 véhicules prévus, le constructeur n'a pu en livrer que 14.370.

En termes d’innovation, Tesla est incontestablement un champion. Mais d’un point de vue industriel ou logistique, le constructeur californien est encore loin de rivaliser avec la puissance de feu des constructeurs traditionnels, qu’ils soient européens, américains ou asiatiques. Et pour cause, Elon Musk n’arrive pas à livrer toutes les voitures que ses clients commandent.

Entre les mois d’avril et juin, Tesla devait livrer 17.000 véhicules. Au final, il n’a produit que 14.370 voitures. Ce raté n’est pas une première. Au 1er trimestre, sur un objectif de 16.000 voitures, seulement 14.820 ont été livrées aux clients.

Sur le premier semestre, le groupe aura donc produit 29.190 voitures au lieu de 33.000. Pour le second semestre, Tesla prévoit de livrer 50.000 voitures, mais ce chiffre est largement mis en doute. De toute façon, même si le groupe atteint son objectif, il n’arrivera pas à atteindre la production annuelle de 80.000 à 90.000 véhicules qu’il s’était fixé pour 2016.

De trop nombreux véhicules bloqués en transit

Pour le patron du groupe américain, le problème ne repose pas sur les infrastructures industrielles. Selon lui, ces retards s’expliquent par le nombre de véhicules en transit avant d’être livrés aux clients. Mais cette explication ne vaut que pour le second trimestre. Lors du premier trimestre, le problème reposait sur une pénurie de pièces détachées.

Dans un communiqué, Tesla a choisi de prendre les devants avant que les investisseurs ne tirent de conclusions hâtives. Le constructeur indique que les chiffres de livraisons "ne sont pas des indicateurs des résultats financiers". Mais ils peuvent néanmoins refroidir les clients qui ne voudraient pas attendre pour s’offrir un véhicule électrique.

Les premiers à s’inquiéter sont ceux qui ont commandé une Tesla Model 3 dont les livraisons doivent démarrer début 2017. Le groupe a enregistré 400.000 commandes à livrer dans le monde entier.

Pascal Samama