BFM Business

Brétigny: Guillaume Pépy n'exclut pas un problème de maintenance

Le patron de la SNCF Guillaume Pépy s'explique après la publication du rapport sur la catastrophe de Brétigny.

Le patron de la SNCF Guillaume Pépy s'explique après la publication du rapport sur la catastrophe de Brétigny. - -

Après la publication dans "Le Figaro" du rapport de la SNCF sur l’accident de Brétigny, le patron de la SNCF Guillaume Pépy n'exclut pas un problème de maintenance.

Guillaume Pépy s’explique. Le patron de la SNCF prend la parole dans les colonnes du Figaro mardi, après la publication par le même quotidien d'un rapport interne de la SNCF sur l’accident ferroviaire de Brétigny.

Ce rapport stipule que la catastrophe est liée à un problème de boulon, qui manquait sur une éclisse au moment où le train a déraillé. Des informations connues de Guillaume Pépy, qui avait fait le choix de les transmettre à la justice… Mais pas au public.

Mais "à aucun moment nous n’avons dissimulé quoi que ce soit", se défend le patron de la SNCF. "Nous avons rendues publiques les photos prises de l’éclisse dès le surlendemain. On y observe qu’il manque un boulon sur le troisième trou", affirme-t-il. Le rapport, publié le 22 juillet, a été transmis immédiatement à la justice.

Quelle cause pour l'accident?

Guillaume Pépy réfute l’hypothèse selon laquelle un boulon manquant aurait été toléré par la SNCF. "L'enquête montrera si les règles de maintenance sont imprécises et méritent d'être complétées si leur application a été défectueuse."

Un examen de l'éclisse avait été mené le 4 juillet, huit jours avant la catastrophe. Mais rien d'anormal n'avait été repéré.

Le patron de la SNCF n’exclut donc pas un problème de maintenance. "Le rapport d'audit interne que nous avons diligenté (...) donne des précisions sur l'origine immédiate de l'accident mais ne peut en indiquer la cause. Nous attendons les résultats de l'enquête judiciaire pour dire s'il y a eu ou non un problème de maintenance", explique-t-il.

A. K.