BFM Business

Boeing fait décoller la Bourse américaine

Les records successifs enregistrés sur le Dow Jones cette semaine reposent en grande partie sur la bonne forme de Boeing, le rival d'Airbus qui "frôle la perfection".

Le Dow Jones confirme sa bonne forme après avoir dépassé pour la première fois les 22.000 points cette semaine. Une hausse du principal indice américain en partie due à une société: Boeing. Le titre du constructeur aéronautique est en hausse de 20% sur le seul mois de juillet et ses derniers résultats trimestriels ont été particulièrement remarqués.

Le niveau de son carnet de commande, à plus de 500 milliards de dollars, fait planer les analystes. De l'aveu de certains, "Boeing frôle la perfection". La rentabilité de son 787 et la politique de réduction de coûts ont contribué à une hausse spectaculaire de ses bénéfices. Ainsi le Dreamliner a permis d'encaisser 530 millions de dollars sur le dernier trimestre à lui tout seul.

L'internalisation porte ses fruits

Très en forme également, la division défense assure 30% des revenus du groupe tout en permettant des marges plus confortables que dans le civil.

Plus largement, la stratégie initiée en 2015 commence à porter ses fruits. Il s'agit de récupérer une partie des activités jusque-là externalisées, dans le but de retrouver une organisation plus verticale. Ainsi, Boeing est redevenu l'une des locomotives de l'industrie américaine. Sur les 541 points glanés en juillet par l'indice DowJones, 310 proviennent de Boeing.

Jean-Baptiste Huet, édité par N.G