BFM Business

Bientôt une Tesla (presque) abordable

Avec un modèle plus accessible, Elon Musk veut populariser sa marque auprès des classes moyennes et augmenter ses ventes pour enfin atteindre les objectifs annuels de ventes.

Avec un modèle plus accessible, Elon Musk veut populariser sa marque auprès des classes moyennes et augmenter ses ventes pour enfin atteindre les objectifs annuels de ventes. - Johannes Eisele - AFP

Telsa ne veut pas seulement être une marque de voitures électriques de luxe. Dans un tweet, Elon Musk a annoncé un modèle d’entrée de gamme à 35.000 dollars précommandable en mars, mais livrable en 2017.

Construire des voitures premium c’est bien, mais pour la plupart des gens, elles restent de l'ordre du rêve. Tesla en a bien conscience, mais ne bradera pas ses plus beaux modèles. Pour permettre au plus grand nombre de s’offrir un véhicule de sa marque, le constructeur californien de voitures électriques prépare sa version de la voiture populaire, ou presque. Ni scoop, ni indiscrétion, cette information a été lancée sur Twitter par Elon Musk, patron et fondateur de Tesla, lui-même.

Le Model 3, c’est son nom de code, est en préparation et ne sera produite que dans deux ans. Mais les précommandes seront ouvertes en mars prochain. Ce délai, plutôt long, s’explique par un programme de développement plutôt chargé pour Tesla. La production ne pourra démarrer que lorsque l’usine de batteries Gigafactory,en cours de construction dans le Nevada, sera en production.

La firme commence donc à dévoiler quelques éléments. A commencer par son prix. Cette citadine devrait coûter 35.000 dollars (environ 30.000 euros), soit trois fois moins cher que le Model S à 80.000 dollars.

Faire décoller les ventes

Dans cette stratégie, Tesla a deux objectifs. D’une part, populariser la marque auprès des classes moyennes. Mais aussi, augmenter ses ventes pour enfin atteindre les objectifs annuels de ventes. Et ce n’est pas fait. Au début de l’été, le groupe avait déjà indiqué qu’il n’atteindra pas les 55.000 ventes dans le monde. Lors du second trimestre 2015, il a même affiché une perte nette de 184 millions d’euros.

Tesla ne dit pas précisément combien d’exemplaires ont été vendus, mais selon l’organisme Autodata, les ventes seraient de 13.000 voitures aux Etats-Unis entre janvier et août 2015. Si ce chiffre est inférieur à l’objectif fixé, il est supérieur de 6,1% aux ventes réalisées en 2014 sur la même période.

Pour faire décoller les ventes, Tesla ne compte donc pas seulement sur le succès du SUV Model X dont les livraisons devraient démarrer ce mois de septembre. Mais il faudra lâcher 130.000 dollars pour la version de base. Pour le mode "Ludicrous", qui permet d’atteindre les 100 km/h en 3,2 secondes, soit 0,6 seconde de moins que la version de base, il faudra lâcher 10.000 euros de plus. A ce tarif, les curieux pourraient être plus nombreux que les acheteurs.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco