BFM Business

Après les Italiens, les pilotes irlandais de Ryanair en grève pour Noël

-

- - Paul Faith - AFP

Des pilotes de Ryanair basés à Dublin ont voté une grève à leur tour pour le 20 décembre, après que leurs collègues italiens ont annoncé la leur pour le 15 décembre.

Des pilotes de Ryanair basés à Dublin ont voté en faveur d'une grève le 20 décembre prochain. Quelques jours auparavant, leurs collègues en Italie en ont voté une de 4 heures pour le 15 décembre.

Aucune date pour cette action n'avait été précisée lundi, après le vote à Dublin. Finalement mardi, le syndicat irlandais Impact a annoncé qu'elle se tiendrait le 20 décembre, à quatre jours du réveillon de Noël. "Cette action entraînera des perturbations ou des coûts importants pour la compagnie," a souligné Impact.

Ryanair ne reconnaît aucun syndicat

Interrogée sur le vote d'un tel mouvement qui serait exceptionnel au sein de la compagnie à bas coût, cette dernière a répondu qu'un peu moins de 28% des plus de 300 pilotes basés à Dublin avaient voté pour une grève. "Nous soupçonnons un coup de pub du syndicat de pilotes IALPA de la compagnie concurrente Aer Lingus, afin de dissimuler sa négociation piteuse d'une hausse dérisoire de 3% des salaires chez Aer Lingus", a expliqué une porte-parole de Ryanair.

Première compagnie européenne en nombre de passagers transportés, la compagnie irlandaise Ryanair ne reconnaît aucun syndicat. Un mécontentement de certains pilotes, basés dans différents aéroports du réseau de Ryanair, s'est toutefois fait jour ces derniers mois. Leurs principales revendications portent sur la création d'une instance pan-européenne de représentation du personnel, ou encore sur les conditions de travail et la protection sociale.

La télévision publique irlandaise RTE a assuré que le vote sur la grève n'avait été ouvert qu'aux pilotes directement employés par Ryanair - qui emploie aussi de nombreux pilotes indirectement via des contrats avec des structures juridiques ad-hoc. D'après RTE, 79 pilotes ont voté pour la grève et 3 contre.

Des rapports sociaux très tendus

Évoquant les employés basés en Irlande, Ryanair a souligné que les pilotes de trois de ses bases (Cork, Shannon et Belfast) avaient accepté les aménagements proposés par la compagnie aux conditions d'emploi, avec notamment "des hausses de salaires de 20%".

Les pilotes ont été consultés par la compagnie à ce sujet base par base dans tout son réseau, et Ryanair a souligné que si les pilotes de Dublin refusent ces conditions et font grève, "ils perdront leurs conditions de travail favorables et des primes".

La compagnie dirigée par le volubile et controversé Michael O'Leary a proposé diverses hausses de rémunération ces derniers mois. Ryanair a mis sur le compte de problèmes de planning l'annulation de 20.000 vols entre mi-septembre et mars prochain, mais des pilotes interrogés ont mis en avant des rapports sociaux très tendus qui poussent nombre d'aviateurs à quitter l'entreprise.

N.G. avec AFP