BFM Business

Air France, SNCF: week-end de grève dans les transports

Ce week-end sera marqué par deux mobilisations. D'abord le personnel d'Air France, en grève ce samedi, pour réclamer une augmentation de 6%. Puis à la SNCF dès 20 heures ce soir et jusqu'à mardi en début matinée, pour protester contre la réforme menée par le gouvernement.

Le trafic dans les airs comme sur les rails sera perturbé ce week-end en raison de la mobilisation des salariés d'Air France et de la SNCF. 

Pilotes, personnel naviguant et au sol ont été appelés à une cinquième journée de grève ce samedi par l'intersyndicale. Ils réclament une augmentation de salaire de 6%. Une possibilité à nouveau rejetée par le PDG d'Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac vendredi, car "elle ne permettrait pas [à l'entreprise] de préparer l'avenir".

La compagnie a prévenu que 70% des vols seront assurés ce samedi. Cette proportion varie selon la distance des trajets. Dans le détails, 75% des vols long-courrier sont maintenus, 65% pour le moyen-courrier (au départ et à l’arrivée de l'aéroport Charles-de-Gaulle à Paris) et 70% pour les vols intérieurs.

Le conflit à Air France va se poursuivre dans les jours à venir. L'intersyndicale a annoncé deux journées de mobilisation la semaine prochaine, à savoir le mardi 10 et le mercredi 11 avril. Puis quatre autres journées de grèves supplémentaires ont été décidé jeudi à la suite d'une réunion infructueuse avec la direction. Il s'agit des 17, 18, 23 et 24 avril.

SNCF: les prévisions de trafic connues dans l'après-midi

A la SNCF, le bras de fer se poursuit entre les représentants des cheminots et le gouvernement sur la réforme de la compagnie ferroviaire. L'intersyndicale a lancé cette semaine un mouvement inédit de deux jours de grève sur cinq reconductibles. La deuxième phase a lieu ce week-end, elle débutera ce soir à 20 heures et se terminera mardi à 7h55.

La mobilisation était importante les deux premiers jours de grève, à savoir les 3 et 4 avril, avec respectivement 33,9% et 29,7% de grévistes, selon les chiffres de la direction "en milieu de matinée", perturbant fortement le trafic sur les lignes de train partout en France. 

Depuis, les syndicats ont rencontré le gouvernement à deux reprise, jeudi et vendredi, pour des discussions sur le contenu de la réforme, notamment la question de l'avenir de la dette de la compagnie et du statut des cheminots. Les syndicats sont sortis remontés de ces deux réunions, allant jusqu'à les qualifier de "mascarade" et appelant à durcir le mouvement et même à le faire durer plus longtemps que prévu. 

Leur appel sera-t-il entendu par les grévistes dès ce week-end? La réponse sera donnée dans l'après-midi. La direction de la SNCF tient une conférence de presse à 14h30 gare Montparnasse à Paris et donnera les prévisions de circulation pour dimanche.

J.-C.C.