BFM Business

60 ans après, la Citroën DS garde la cote auprès des Français

-

- - Citroën Communication

Lancé en 1938 par la direction de Citroën, le projet de "voiture de grande diffusion" destiné à remplacer la Traction ne verra le jour qu'en 1955, mais connaîtra un succès qui ne s'est jamais estompé. Aujourd'hui, les Français sont encore nombreux à la considérer comme leur voiture préférée.

6 octobre 1955. Dans les allées du Grand Palais à Paris, la foule se presse pour découvrir "la" nouvelle Citroën. La marque aux chevrons présente cette année-là un véhicule qui va marquer plusieurs générations : la mythique DS.

La DS19 de 1955 est un véhicule révolutionnaire. Tant au niveau du design, avec son aérodynamique extrêmement poussée, qu'au niveau des technologies embarquées puisque c'est à ce moment là qu'apparaît "l'oléopneumatique" chez la marque du Quai de Javel. Un système centralisé commandant direction, freinage ou encore tenue de route. Au fil des années, la gamme s'agrandit et les déclinaisons se multiplient: cabriolet, break, commerciale, familiale... Même les carrossiers se pressent pour réaliser des séries limitées, à l'image d'Henri Chapron, passé maître dans l'art de la fabrication de coupés et cabriolets DS. 

En 20 ans de commercialisation (1955-1975), la Citroën DS n’a jamais déçu les dirigeants de la marque, il s’en est d’ailleurs écoulé 1.455.746 exemplaires. A noter que le modèle a été rapidement adopté par les notables et la classe politique de l’époque : tout au long de son mandat, le Général de Gaulle ne se déplaça quasi-exclusivement qu’en Citroën DS.

Le modèle semble également avoir conquis le monde du septième art, à en croire le tandem formé par l'acteur Louis de Funès et le véhicule dans de nombreux films ("Fantomas", "Rabbi Jacob", etc...)

Selon une récente enquête de l'institut Elable pour RTL, menée à l'occasion des 60 ans du modèle, la Citroën DS représente pour 37% des Français leur voiture préférée. 

Antonin Moriscot