BFM Business

Tesla pourrait à nouveau accepter le bitcoin comme moyen de paiement

Le constructeur américain évoque cette possibilité dans son rapport trimestriel transmis à la SEC, le gendarme américain de la bourse.

De quoi encore faire flamber le cours du bitcoin? Dans son rapport trimestriel transmis à la SEC, le gendarme américain de la bourse, Tesla évoque la possibilité d'autoriser à nouveau la cryptomonnaie comme moyen de paiement pour ses voitures et ses services.

"Nous avons accepté le bitcoin comme moyen de paiement pour les ventes de certains de nos produits dans des régions spécifiées, sous réserve des lois applicables, et suspendu cette pratique en mai 2021. Nous pourrions à l'avenir redémarrer la pratique des transactions en crypto-monnaies pour nos produits et prestations de service", peut-on lire.

Plus loin, Tesla ajoute: "Nous croyons au potentiel à long terme du numérique à la fois comme investissement et comme alternative aux liquidités". Le groupe rappelle d'ailleurs avoir investi au premier trimestre pas moins de 1,5 milliard de dollars en bitcoins.

En mai dernier, Tesla avait justifié son abandon du bitcoin comme moyen de paiement pour des questions environnementales, provoquant la chute du cours de la cryptomonnaie.

Certains investisseurs de Tesla, ainsi que des écologistes, se montraient de plus en plus critiques à l'égard de la façon dont le bitcoin est "miné" en utilisant de grandes quantités d'électricité générées par des combustibles fossiles.

L'annonce avait été interprétée comme un revirement de taille de la part d'Elon Musk, le patron de Tesla vis-à-vis des cryptos. Mais il semble désormais que le discours ait à nouveau changé.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business