BFM Business

Une dirigeante de Facebook se défausse de 7,44 millions de dollars d'actions du groupe

Mark Zuckerberg, patron de Facebook, a lui prévenu qu'il ne vendrait pas d'action avant septembre 2013

Mark Zuckerberg, patron de Facebook, a lui prévenu qu'il ne vendrait pas d'action avant septembre 2013 - -

Chery Sandberg, directrice d'exploitation de la société, a vendu 353 000 actions Facebook cette semaine, comme plusieurs dirigeants du groupe. Une opération rendue possible grâce à l'expiration de restrictions concernant les ventes d'actions détenues par les salariés du groupe.

353 000 actions Facebook et 7,44 millions de dollars. Voilà ce que représentent les ventes effectuées par la directrice d’exploitation du réseau social, Cheryl Sandberg, selon un document remis au gendarme de la Bourse, la SEC (Securities and Exchange Commission), et publié vendredi 2 novembre. Après cette transaction Mme Sanders détenait encore 18 millions d'actions de Facebook.

Elle n’est pas la seule : selon d'autres documents remis à la SEC, le directeur général Ted Ullyot, le directeur comptable Spillane David et Schroepfer Michael Todd, l'un des responsables de l'ingénierie de Facebook, ont également vendu des actions ces derniers jours.

Ces ventes d’action Facebook sont les premières à être effectuées par des dirigeants de la société. Elles ont eu lieu très exactement mercredi 31 octobre alors que des restrictions qui pesaient sur la vente de titres par les dirigeants du groupe après son introduction en Bourse en mai ont été levées. Ces restrictions, appelées "lock-up", sont des périodes de blocage de ventes d’actions détenues par des salariés. Cette semaine 234 millions de titres détenus par des employés de Facebook sont ainsi devenus éligibles à la vente.

Plus de 900 millions d'actions doivent encore être débloquées

L’occasion, donc, pour ces actionnaires "internes", de réduire leurs parts dans l’entreprise.

Il faut d'ailleurs rappeler que Facebook a connu un démarrage calamiteux en Bourse. Introduite sur le Nasdaq en mai dernier, la valeur de l’action Facebook est passée de 38 dollars à 21 dollars, vendredi, après avoir atteint un plus bas à 17 dollars en septembre.

Encore trois phases de "lock-up" doivent arriver à terme prochainement. La plus importante, le 14 novembre prochain, libérera 777 millions de titres. Suivront encore 156 millions d'actions le 14 décembre et enfin 47 millions le 18 mai 2013. Ces volumes excluent des actions détenues par le fondateur et directeur général du groupe, Mark Zuckerberg, qui avait annoncé en septembre qu'il n'avait pas l'intention d'en vendre avant septembre 2013.

Julien Marion et AFP