BFM Business

Uber facture désormais les clients retardataires

La CFDT-VTC s'inquiète.

La CFDT-VTC s'inquiète. - Martin Bureau - AFP

Dans un mail envoyé à ses utilisateurs, la plateforme de VTC annonce de nouveaux tarifs en cas d’attente de la part du chauffeur.

Il ne faudra plus faire attendre son chauffeur Uber. Par mail, l’entreprise annonce à ses clients qu’ils seront désormais facturés si celui-ci les attend plus de quatre minutes. “Pour toutes les fois où vous n’étiez pas prêt(e), où vous attendiez l’ascenseur, où vous finissiez votre verre… toutes ces fois où vos chauffeurs vous ont attendu”, justifie la firme dans son message, qui explique ces frais supplémentaires par un principe de justice auprès des chauffeurs, ainsi que par sa volonté de faire diminuer le nombre d’annulations.

-
- © -

Jusqu’à 0,75€ la minute

Le fonctionnement est plutôt simple. Une fois le chauffeur arrivé sur place, l’utilisateur aura quatre minutes pour entrer dans la voiture. Passé ce délai, il sera facturé 0,40€ la minute s’il utilise le service UberX. S’il passe par les services Van et Berline, il sera débité de 0,75€ la minute. Ces tarifs ne sont pas corrélés à d’éventuelles majorations de prix, pratiquées en cas de demande plus importante.

Ce nouveau système de facturation vise à améliorer les relations avec les chauffeurs. Fin 2017, la filiale française d’Uber avait décidé de leur offrir une couverture sociale, en partenariat avec l’assureur Axa, se conformant au passage à de nouvelles contraintes juridiques. Depuis le mois d’octobre, l’application a intégré une fonction de pourboire à destination des chauffeurs. D’après un porte-parole de l’entreprise, trois millions d’euros ont ainsi été redistribués dans l’Hexagone.

Mise à jour du 20/04 à 19:16 : une première version de l'article mentionnait le fait qu'Uber ne prenne pas de commission sur les frais d'attente facturés au client. Il s'agit d'une erreur, la phrase a été retirée.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech