BFM Business

Total inaugure le plus puissant supercalculateur industriel du monde

Capable d'effectuer 25 millions de milliards de calculs par seconde, cette machine doit permettre au géant d'optimiser la recherche de gaz et de pétrole.

Total passe à la vitesse supérieure en matière de recherche de nouveaux gisements. Le groupe français s'est en effet doté du supercalculateur industriel le plus puissant du monde inauguré ce vendredi et baptisé Pangea III.

Installé au coeur de son centre technique à Pau, cette machine est aussi puissante que 130.000 ordinateurs portables et affiche une vitesse de calcul de 25 petaflops, soit 25 millions de milliards de calculs par seconde... Objectif trouver des gisements de pétrole ou de gaz de manière plus efficace et donc à moindre coût.

En effet, pour trouver du pétrole ou du gaz, on fait de la prospection sismique. En clair on envoie des ondes sismiques dans le sous-sol, ce qui permet de savoir ce qu'il y a en dessous.

Avantage concurrentiel

Mais on se retrouve vite avec une quantité gigantesque de données à analyser car les zones d'explorations sont immenses. C'est là qu'intervient le supercalculateur, il va digérer et analyser la masse de données grâce à un algorithme maison. Et, cerise sur le gâteau, prévoir comment devraient se comporter les gisements tout au long de leur période d'exploitation.

Il s'agit d'un avantage concurrentiel stratégique pour Total. La puissance de calcul devient aussi importante que l'exploitation, les grands pétroliers se tiennent la dragée haute et se lancent dans une compétition féroce pour avoir la machine la plus puissante.

Avec Pangea III, Total se place parmi les toutes premiers entreprises du monde en terme de puissance de calcul. Rappelons que Total a commencé à utiliser des ordinateurs pour l'exploration dans les années 80, celui qui est inauguré aujourd'hui est 10.000 fois plus puissant.

OC avec JB.H