BFM Business

Test de l’iPad (2018): une tablette abordable qui sait tout faire

L'Apple iPad (2018)

L'Apple iPad (2018) - BFMTV.com

Moins chère que le modèle sorti l’an dernier, la dernière tablette d’Apple est faite pour être performante dans les tâches du quotidien comme dans les travaux créatifs. Voici pourquoi elle nous a convaincus.

En sortant un nouvel iPad très proche de son prédécesseur, Apple ne s’attendait probablement pas à provoquer un effet “waouh”. Ce ne fut pas le cas. En revanche, la marque lance un produit réellement accessible, qui dispose de solides arguments pour rivaliser avec la concurrence, et même avec des iPad plus onéreux. En prime, il bénéficie de la compatibilité avec l’Apple Pencil, le stylet conçu par Apple. La version que nous avons pu tester dispose d'un emplacement pour carte SIM. Elle coûte 489 euros en version 32 Go et 579 euros en version 128 Go.

L'Apple iPad (2018)
L'Apple iPad (2018) © BFMTV.com

Les forces de l’iPad (2018)

Un excellent rapport qualité-prix

En 2017, Apple avait fait descendre le prix de sa tablette à 409 euros. La marque revoit encore l’addition à la baisse. L’iPad édition 2018 est disponible à 359 euros, avec 32 Go de stockage (449 euros en version 128 Go). Soit le prix le plus bas pour une tablette Apple, en mettant de côté les premiers iPad mini. L’entreprise, qui nous avait habitués à des prix stratosphériques - jusqu’à 1329 euros pour l’iPhone X, prend le parti de démocratiser sa technologie, son design et son savoir-faire logiciel. Difficile de ne pas saluer l’effort.

Une expérience très fluide

Pour 359 euros, l’utilisateur a droit à une solide configuration. Le processeur (A10) est le même que celui de l’iPhone 7, sorti fin 2016. Un smartphone qui est toujours commercialisé par Apple au tarif de 639 euros (en version 32 Go). Autrement dit, Apple offre une puissance comparable à celle d’un produit valant près de 80% plus cher. A l’usage, l’expérience utilisateur est extrêmement fluide, et supporte parfaitement la dernière version d’iOS. Durant notre semaine de test, nous n’avons pas souffert du moindre ralentissement, en naviguant entre les applis ou en enchaînant les séries sur Netflix.

Des fonctions logicielles pertinentes

La onzième version d’iOS est probablement celle qui apporte le plus de nouveautés dédiées aux tablettes. L’iPad (2018) permet logiquement d’en profiter. En septembre, Apple avait introduit un nouveau Dock, que l’on peut personnaliser avec les applis de son choix. Il est accessible à tout moment en effleurant l’écran du bas vers le haut. Grâce à cela, l’utilisateur peut lancer une seconde application en écran partagé, en déposant une icône du Dock sur la partie droite de l’écran.

Apple a également revu le fonctionnement de son clavier. Désormais, il suffit d’effleurer une lettre vers le bas pour taper le caractère secondaire qui lui est associé. Le Californien réussit son coup : cette méthode devient très vite un réflexe. Avec ces nouvelles fonctions, la marque améliore sensiblement la fluidité de sa tablette. Pour peu que l’on prenne la peine de les apprivoiser, elles rendent la navigation bien plus intuitive.

Une compatibilité avec l’Apple Pencil

D’abord réservé à l’iPad Pro, l’Apple Pencil est désormais compatible avec cet iPad “d’entrée de gamme”. Comme toujours chez Apple, il faut repasser à la caisse et se délester de 99 euros. Pas vraiment indispensable pour la majorité des utilisateurs, le stylet d’Apple se révèle efficace dans la prise de note et pour griffonner des croquis. Si les créatifs opteront pour l’iPad Pro, l’association entre l’Apple Pencil et l’iPad reste un plus, qui pourra plaire aux étudiants et aux dessinateurs amateurs.

Une prise jack

Alors qu’Apple a décidé de faire disparaître la prise casque de ses smartphones, cette dernière est préservée sur sa tablette. Plus encore que l’iPhone, l’iPad est un appareil dédié à la vidéo. Dans ce contexte, il est pertinent de laisser le choix à l’utilisateur d’opter pour un casque sans fil (plus onéreux) ou pour un casque filaire plus classique. Cela laisse également la possibilité d’ajouter un accessoire pour doubler la prise jack, en cas de voyage en duo.

L'Apple iPad (2018)
L'Apple iPad (2018) © BFMTV.com

Les faiblesses de l’iPad (2018)

Un stylet un peu trop libre

Malgré ses qualités, l’Apple Pencil reste un accessoire vendu séparément. Contrairement à d’autres tablettes, l’iPad ne permet pas de loger directement le stylet, ce qui nous amène à le poser là où l’on peut… au risque de l’égarer. Bien souvent, on finit par ranger l’accessoire ou le laisser à la maison, ce qui ne pousse pas à l’utiliser régulièrement.

Un capteur d’empreintes digitales moins performant

Pour sécuriser la tablette, Apple intègre son traditionnel capteur d’empreintes digitales. Il ne s’agit pas de la dernière version du composant, qui équipe les iPhone les plus récents. Une fois le doigt posé, il faut quelques dixièmes de seconde pour que l’iPad se déverrouille. Un délai plus important que celui de nombreux smartphones, y compris ceux qui sont vendus à des tarifs très abordables. A moins de 400 euros, Apple ne propose pas de fonction de reconnaissance faciale, réservée à son iPhone X.

L'Apple iPad (2018)
L'Apple iPad (2018) © BFMTV.com
Une qualité photo perfectible

Sur ses tablettes, la firme n’apporte pas le même soin à la partie photo que sur ses smartphones. L’usage lui donne raison dans la mesure oú le format de l’iPad ne se prête pas à la prise de vue spontanée. Ceux qui utilisent malgré tout leur tablette pour prendre des clichés ne doivent pas s’attendre à une qualité d’image digne d’un iPhone de moins de trois ans. Dans de bonnes conditions lumineuses, le résultat sera tout à fait acceptable. Pour la photo de nuit, ce sera plus compliqué.

Photo prise avec l'iPad (2018)
Photo prise avec l'iPad (2018) © BFMTV.com

Notre verdict

Si l’on se fie à la fiche technique de ce nouvel iPad, on remarquera qu’il n’embarque que des composants déjà utilisés par le passé, sur d’autres produits. Du recyclage? Peut-être, mais cela n’a pas grande importance. À 359 euros, Apple propose une tablette qui offre tout ce dont l’immense majorité des utilisateurs ont besoin : une autonomie suffisante pour tenir une dizaine d’heures, une fluidité imparable, un excellent écran et une compatibilité avec l’Apple Pencil. A nos yeux, cet iPad permet pas de remplacer un ordinateur, en raison de son système d’exploitation qui reste un OS mobile. Mais il s’agit actuellement de la meilleure tablette pour le grand public, et c’est déjà pas mal.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech