BFM Business

Téléphonie mobile: les gares SNCF seront mieux couvertes en 3G/4G

L'accord signé par SNCF Gares et Connexions, et dont le montant n'a pas été précisé, porte sur une convention de vingt-cinq ans.

L'accord signé par SNCF Gares et Connexions, et dont le montant n'a pas été précisé, porte sur une convention de vingt-cinq ans. - Jacques Demarthon-AFP

TDF a trouvé un accord avec la SNCF afin d'améliorer la couverture mobile de l'ensemble des gares de France. Cette initiative complète le wi-fi gratuit déjà proposé dans plus de 200 gares.

Il sera bientôt plus facile d'accéder à internet avec son mobile dans les gares SNCF, lieux où l'opérateur ferroviaire veut que le voyageur passe plus de temps en lui offrant un nombre croissant de services (co-working, récupération de colis) et de commerces. L'accord, signé par la filiale en charge des gares, SNCF Gares et Connexions, et dont le montant n'a pas été précisé, porte sur une convention de vingt-cinq ans. Durant ce quart de siècle, TDF déploiera des infrastructures mutualisées au sein des gares et les commercialisera auprès des opérateurs.

La couverture doit permettre l'utilisation de l'internet mobile dans les gares, via les technologies actuelles 3G et 4G mais également à venir 5G, ainsi que la mise en place de réseaux dédiés à l'internet des objets en bas débit.

"Grâce à cet accord avec TDF, SNCF Gares et Connexions amplifie activement sa participation aux besoins croissants de densification des infrastructures numérique en mettant le patrimoine des 3.000 gares françaises à contribution", a commenté le directeur général de la filiale, Patrick Ropert, cité dans le communiqué.

Pour la SNCF, cette initiative est à rapprocher de ses investissements déjà effectués pour couvrir en wi-fi gratuit l'intérieur de ses principales gares pour ses voyageurs de passage accèdent à l'internet mobile. Cet accès sans fil est disponible dans les bâtiments voyageurs de plus de 200 gares (hors quais, souterrains et parvis de gares) : en régions et sur le réseau francilien.

De son côté, pour le groupe TDF, principal opérateur d'antennes en France pour la diffusion radio et TNT, autrefois en situation de monopole, ce contrat s'inscrit dans le droit fil de sa nécessaire diversification après l'ouverture de son marché à la concurrence, il y a près de 10 ans.

C'est pourquoi TDF a accéléré ses développements dans la fourniture de services télécoms en réseaux aux entreprises. Ses prestations incluent l'hébergement de sites internet dans ses propres datacenters ou l'installation de réseaux wi-fi dans les infrastructures sportives et événementielles.

F.Bergé avec AFP