BFM Business

Sony va supprimer 5.000 postes dans le monde

Sony est le 9ème fabricant mondial de PC

Sony est le 9ème fabricant mondial de PC - -

Le géant japonais de l'électronique a annoncé, ce jeudi 6 février, qu'il allait supprimer 3.500 postes à l'étranger et 1.500 au Japon. Le groupe va enregistrer une perte annuelle de 110 milliards de yens.

Sony, le géant japonais de l'électronique, se restructure. Il a annoncé, ce jeudi 6 février, qu'il prévoyait la suppression de 5.000 postes au niveau mondial, d'ici à mars 2015.

Dans le détail, 3.500 emplois seront supprimés à l'étranger et 1.500 au Japon.

Ces réductions d'effectifs sont liées à la restructuration du groupe qui a également indiqué, ce meme jour, qu'il va céder sa division PC à un fonds japonais, Japan Industrial Partners.

Ces mesures visent à réduire les coûts fixes de 100 milliards de yens soit 729 millions d'euros par an à partir de l'exercice 2015-2016, précise le groupe.

Sony a en outre prévenu qu'il s'attendait désormais à une lourde perte annuelle de 110 milliards de yens (810 millions d'euros), au lieu d'un bénéfice de 30 milliards, du fait de méventes d'une partie de ses appareils électroniques grand public et de frais de restructuration.

Ordinateur contre tablette

Bien que ses ventes des neuf premiers mois aient grimpé de 16% à 5.901 milliards de yens (44 milliards d'euros) et qu'il ait terminé dans le vert avec un bénéfice net de 11,17 milliards de yens et un résultat d'exploitation en hausse de 70% à 140 milliards de yens, Sony a reconnu être encore dans une phase difficile qui nécessite des mesures radicales, dont la cession des PC.

Sony avait commencé à proposer des ordinateurs personnels en 1996, enregistrant un pic de ventes de près de 9 millions d'unités par an il y a quelques années, mais pour l'année comptable 2013, il ne mise plus que sur 5,80 millions et cette activité est déficitaire.

Sony est le 9ème fabricant mondial de PC, une place assez honorable mais sa part de marché ne dépasse pas 1,9% pour la période de janvier à septembre, selon les calculs de l'institut IDC.

La montée en puissance des tablettes numériques et smartphones qui remplacent parfois les PC portables lamine le marché des ordinateurs personnels et, la concurrence étant féroce, Sony ne parvient plus à conserver des marges.

J.M. avec AFP