BFM Business

Samsung a-t-il triché comme Volkswagen avec ses téléviseurs?

-

- - Janitors - Flickr

Un laboratoire suédois a révélé avoir découvert d'étonnantes différences dans la consommation électrique de téléviseurs Samsung entre les tests et les conditions normales d'utilisation. La marque coréenne nie toute tentative de triche.

Après les voitures, les télévisions? Une équipe suédoise vient en effet de publier un rapport concernant la consommation électrique de téléviseurs de la marque Samsung. Et il s'avère qu'il y aurait des écarts entre la consommation électrique en laboratoire et celle constatée dans des conditions normales d'utilisation (mais le laboratoire ne précise pas dans quelle proportion). C'est ce que révèle une enquête réalisée par le journal britannique The Guardian

En pleine affaire Volkswagen, cette révélation pose la question de la présence d'un système de triche à l'instar de ceux que la marque automobile avait utilisé dans ses véhicules diesel. Evidemment, les conséquences seraient moins graves que pour les automobiles dont les émissions d'oxyde d'azote sont nocives pour la santé. Mais cela jetterait le discrédit sur toute une industrie qui ne cesse de vanter ses progrès en matière de consommation électrique.

Une technologie fait varier la luminosité

La technologie dans le viseur de ComplianTV, un organisme de recherche qui réalise des études sur la consommation des produits d'électro-domestique, s'appelle "Motion Lightning". Elle consiste à faire varier la luminosité de l'écran (et donc la consommation électrique) en fonction des programmes diffusés à l'écran. Elle réduit ainsi la luminosité lorsqu'il y a beaucoup de mouvement à l'écran. 

Mais l'organisme qui a testé les modèles de téléviseurs selon les normes de l'International Electrotechnical Commission (IEC) assure qu'en laboratoire la consommation a baissé (elle a testé une série de nombreux programmes d'action riches en mouvements) mais pas dans des conditions normales d'utilisation.

ComplianTV avait communiqué ses résultats en début d'année mais n'avait pas donné la marque des téléviseurs testés. "Nous n'avons pas pu le prouver mais certains téléviseurs ont donné l'impression qu'ils détectaient une situation de test", explique l'organisme.

La Commission européenne prend l'affaire au sérieux

Interrogé par le Guardian, Samsung dément formellement avoir utilisé un tel système. "Il n'y aucune rapport [avec Volkswagen], assure un porte-parole du fabricant coréen. Le "Motion Lighting" n'est pas un système qui ne s'active que durant les tests. C'est un logiciel innovant qui fait varier la luminosité en fonction des mouvements à l'écran. De plus, les contenus utilisés pour les tests ont été conçus par l'organisme international et indépendant IEC." 

Un argument réfuté par les experts de l'Agence suédoise de l'énergie qui vient d'alerter la Commission européenne. Selon eux, les téléviseurs seraient capable de reconnaître le film de l'IEC utilisé pour les tests et adapterait la luminosité en fonction. La Commission européenne prend en tout cas l'affaire au sérieux et assure au Guardian qu'elle pourrait lancer une enquête.

Frédéric Bianchi