BFM Business

Pour affronter Uber, Chauffeur Privé tombe la cravate et s'appellera Kapten

Kapten (ex-Chauffeur Privé) vise 1,5 million de clients à Londres en 2020.

Kapten (ex-Chauffeur Privé) vise 1,5 million de clients à Londres en 2020. - Chauffeur Privé

Kapten est le nouveau nom de Chauffeur Privé. Le service de VTC estimait indispensable d'adopter une marque plus internationale et moins élitistes pour son expansion en Europe.

"Avec notre joli nom made in France, croyez-nous, cela devenait compliqué" de concurrencer Uber reconnaissent les fondateurs de Chauffeur Privé. Pour affronter le géant mondial, ils ont pris la décision radicale: abandonner leur nom d'origine pour s'appeler Kapten.

Le but semblait inévitable pour accélérer le développement international du service de VTC. Le nom choisi il y a sept ans était un frein, comme l'explique Eve Arakelian, directrice marketing de Kapten. "Il présentait deux limites: la difficulté pour les non-francophones à le prononcer et sa connotation haut de gamme". Le nouveau nom est "plus accessible, facilement prononçable et mémorisable". 

Les chauffeurs vont-ils tomber la veste et la cravate pour adopter une tenue plus décontractée? Sur Twitter, Kapten explique que "les chauffeurs qui le souhaitent pourront continuer de porter la cravate mais elle ne sera plus obligatoire".

La société compte ainsi accélérer son développement. Elle prévoit de recruter une centaine de personnes en 2019 pour lancer son service dans 15 grandes villes du monde d'ici 2020 en triplant le nombre de ses chauffeurs. Elle vise les 10 millions d’utilisateurs, soit cinq fois plus qu'aujourd'hui. Elle compte aussi multiplier ses revenus par cinq d'ici l'an prochain. En 2018, son chiffre d'affaires a atteint 160 millions d'euros contre 100 millions en 2017.

La course minimum passe à 6€

Cette stratégie a démarré avec l'ouverture de son service à Lisbonne en septembre et annonce déjà 80.000 clients. Kapten compte désormais s'installer à Genève et Londres.

Les voyageurs pourront utiliser leur appli, en cours de mise à jour, pour réserver une voiture dans ces villes. Sur son blog, Kapten annoncer quelques changements. Le prix minimum de la course passe à 6 euros quel que soit le point de départ et les temps d’attente et d’annulation gratuits passent de 5 à 3 minutes.

Reste à savoir si Kapten pourrait un jour fusionner avec les trois autres services de covoiturage (Mytaxi, Clever Taxi et Beat) de Daimler, son principal actionnaire depuis décembre 2017. Lors d'une conférence de presse à Lisbonne, Yann Hascoet, fondateur de Chauffeur Privé, a indiqué à TechCrunch que cette consolidation pourrait avoir lieu "dans cinq ans d'une manière ou d'une autre" mais qu'elle "n'est pas à l'ordre du jour".

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco