BFM Business

Orange lance une OPA sur l’opérateur espagnol Jazztel

Stéphane Richard, le patron d'Orange, a annoncé le lancement d'une OPA amicale sur l'opérateur espagnol Jazztel.

Stéphane Richard, le patron d'Orange, a annoncé le lancement d'une OPA amicale sur l'opérateur espagnol Jazztel. - Eric Piermont - AFP

Le groupe français table sur des synergies de 1,3 milliard d’euros en cas de succès de cette OPA amicale. Le montant de l’opération s’élève, quant à lui, à 3,4 milliards d’euros.Si à l'ouverture de la Bourse, le titre Jazztel prend 6%, celui d'Orange baisse de 2%.

Orange veut renforcer sa position en Espagne. L'opérateur français a en effet annoncé, lundi 15 septembre, qu'il allait lancer une offre publique d'achat (OPA) amicale sur 100% de son homologue Jazztel. Le tout pour un total de 3,4 milliards d'euros. 

Cette opération sera relutive d'ici 2017.

A l'ouverture de la Bourse, le titre Jazztel bondit de 6%. Le régulateur boursier espagnol avait annoncé un peu auparavant que les transactions sur Jazztel, suspendues lundi, reprendraient à 7h00 GMT, soit à l'ouverture de la Bourse de Madrid. Le titre Orange, lui, baisse de 2%.

Le groupe table sur des synergies de 1,3 milliard d'euros en cas de succès de l'opération, qui donnerait naissance au deuxième opérateur espagnol dans le haut débit fixe et le troisième en téléphonie mobile.

Cette offre devrait permettre à Orange d"'accélérer le virage de la convergence sur le marché espagnol", et "rapproche les deux acteurs les plus dynamiques du secteur (...) dégageant un vrai potentiel de croissance", a expliqué le patron du groupe français, Stéphane Richard, au cours d'une conférence téléphonique.

L'offre déposée ce mardi

L'offre, qui devait être déposée mardi matin, offre aux actionnaires de Jazztel 13 euros par action en numéraire, soit "une prime de 34% sur la moyenne pondérée des cours de clôture des trente derniers jours de Bourse", indique Orange.

Pour être finalisée, l'offre devra être acceptée par un minimum de 50,01% du capital flottant de Jazztel. L'actionnaire de référence Leopoldo Fernandez Pujals s'est engagé à apporter ses 14,5% du capital à l'offre, ainsi que le directeur général de l'opérateur Jose Miguel Garcia Fernandez et Jose Ortiz Martinez, son secrétaire général, précise l'opérateur français dans un communiqué. 

Y.D. avec AFP