BFM Business

Numericable est valorisé à 5,5 milliards d'euros

Le fondateur Patrick Drahi envisage de reprendre le contrôle du câblo-opérateur

Le fondateur Patrick Drahi envisage de reprendre le contrôle du câblo-opérateur - -

Le câblo-opérateur sera introduit en bourse le 8 novembre. La valorisation retenue sera finalement dans le haut de la fourchette des analystes financiers, mais inférieure à celle de 2007.

Numericable a annoncé, jeudi 7 novembre, que son introduction en Bourse s'effectuerait au prix de 24,80 euros par action, soit dans le haut de la fourchette indicative retenue.

Le câblo-opérateur français précise dans un communiqué que l'opération, sursouscrite 10 fois, représente une valeur de 652,2 millions d'euros, un montant qui pourrait être porté à 750 millions si l'option de surallocation était exercée.

Numericable a donc décidé de s'introduire en bourse, ce vendredi, sur une valorisation de 3 milliards d'euros environ.

Si l'on ajoute les 2,5 milliards d'euros de dette nette prévus fin 2013, la valeur de l'entreprise s'établit a près de 5,5 milliards d'euros.

C'est moins que la valeur de la société lors de son acquisition en 2007 (6,7 milliards d'euros). C'est aussi moins que les valorisations des analystes financiers publiées par l'Agefi (cf. ci-contre). Mais ces analystes appartiennent aux banques qui conduisent la cotation, ce qui les incite à une certaine indulgence... Cependant, ils reconnaissent que les performances du câblo-opérateur sont moins bonnes que celles de ses homologues en Europe (cf. ci-contre).

Désendettement

Précisément, l'opération est menée par JP Morgan et Deutsche Bank, assistés de HSBC, Crédit Agricole, Morgan Stanley, Jefferies, Nomura et Oddo.

Sur les 652,2 millions d'euros, 250 millions d'euros iront dans les poches de la société, le solde correspondant à la cession d'actions par les actionnaires.

Sur ces 250 millions d'euros, 170 millions d'euros seront utilisés pour diminuer la dette. "Ceci permettra ensuite de réduire les frais financiers, et par là d'augmenter les investissements de 70 millions d'euros par an", a expliqué lundi le PDG Eric Denoyer.

Patrick Drahi veut reprendre le contrôle

A noter que le capital du câblo-opérateur va être recomposé à l'occasion de l'introduction. Aujourd'hui, il est détenu à 37,6% par le fonds américain Carlyle, 37,6% par le fonds britannique Cinven, et 24% par le fonds Altice contrôlé par le fondateur Patrick Drahi.

Après cotation, le flottant s'élèvera à 25% environ, Carlyle tombera à 25%, Cinven à 15%, mais Altice montera à 30%. Cette montée au capital sera financée par des crédits accordés par Deutsche Bank, HSBC, Crédit Agricole et Morgan Stanley.

Et Patrick Drahi n'exclut pas d'aller plus loin: "Altice envisage d’affirmer sa prédominance à terme, et pourrait venir à détenir la majorité du capital et des droits de vote de Numericable", indique le prospectus.

A noter que tout actionnaire qui détiendra encore ses actions dans deux ans disposera alors d'un droit de vote double.

Jamal Henni