BFM Business

Nokia: le rachat d'Alcatel-Lucent entre dans sa dernière ligne droite

Ancien numéro un mondial des téléphones portables, une activité qu'il a cédée au géant américain du logiciel Microsoft, Nokia est très présent dans les réseaux en Europe.

Ancien numéro un mondial des téléphones portables, une activité qu'il a cédée au géant américain du logiciel Microsoft, Nokia est très présent dans les réseaux en Europe. - Thomas Samsom-AFP

L'offre publique d'échange sur les titres d'Alcatel-Lucent débute ce 18 novembre jusqu'au 23 décembre. Le rachat par Nokia doit être définitivement conclu avant la mi-2016.

Le rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia est lancé sur le plan financier. L'offre publique d'échange de l'industriel des télécoms finlandais sur son concurrent franco-américain débute ce mercredi 18 novembre jusqu'au 23 décembre. Tous les porteurs de titres Alcatel-Lucent (actions, obligations) sont invités à y participer.

Son résultat définitif sera communiqué le 7 janvier 2016, ce qui laisse entrevoir la conclusion définitive de la transaction au cours du premier trimestre 2016.

Les termes financiers du rachat prévoient l'échange d'une action d'Alcatel-Lucent contre 0,55 action de Nokia, valorisant l'industriel franco-américain à 15,6 milliards d'euros. L'Autorité des marchés financiers, qui a autorisé cette opération le 12 novembre, précise par ailleurs qu'Euronext Paris fera connaître, par un avis, les conditions de réalisation de l'offre et son calendrier détaillé.

Le groupe finlandais avait obtenu le 21 octobre 2015 le dernier feu vert réglementaire du ministère français de l'Économie, qui lui permettait de lancer l'acquisition d'Alcatel-Lucent.

Le groupe fusionné totalisera 25,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires

Entre temps, Nokia a déjà mis en place la direction qui sera à la tête de la future entité issue de la fusion. Elle laissera peu de place aux cadres d'Alcatel-Lucent qui occuperont 3 des 13 postes de dirigeants.

En se basant sur les chiffres financiers de l'exercice 2014, le nouvel ensemble aurait généré un chiffre d'affaires de 25,9 milliards d'euros, une marge opérationnelle non-IFRS de 2,3 milliards d'euros, une marge opérationnelle publiée de 0,3 milliard d'euros.

Ancien numéro un mondial des téléphones portables, une activité qu'il a cédée au géant américain du logiciel Microsoft, Nokia est présent dans les réseaux pour opérateurs en Europe et en Asie. Le groupe franco-américain apporte ses positions acquises, héritées de Lucent, en Amérique du Nord et sa présence en Chine, où les activités du Finlandais sont plus limitées.

Frédéric Bergé